Les circuits
Activités
Lieux d'intérêts
Où manger
Où dormir

Le mont-saint-michel, Manche, Basse-Normandie

Le Mont-Saint-Michel, situé dans la Manche en Basse-Normandie, est une merveille architecturale et un site historique célèbre dans le monde entier. Couronné par une magnifique abbaye, ce joyau médiéval émerge majestueusement au milieu des vastes étendues de sable et des marées dynamiques de la baie du Mont-Saint-Michel. En flânant dans ses ruelles étroites et pavées, les visiteurs peuvent explorer...Voir plus

Se balader autour de Le mont-saint-michel

Voir plus de propositions
Profitez des balades en plein air à Le mont-saint-michel.
Chemins de St-Jacques-de-Compostelles: Voie des Plantagenêts
51 m

Chemins de St-Jacques-de-Compostelles: Voie des Plantagenêts

Depuis leur fondation au Haut Moyen-Age, le Mont-Saint-Michel et Saint-Jacques de Compostelle représentent deux des plus importants sanctuaires de pèlerinage de l’Occident chrétien. Dès l’époque médiévale, des pèlerins venus de toutes les provinces d’Europe se côtoyaient sur les grands chemins qui y menaient. Certains d’entre eux, visitant le plus grand nombre de sanctuaires, allaient de l’un à l’autre, collectionnant les indulgences et espérant en tirer quelque avantage au jour du jugement dernier. Traversées par les pèlerins venus des environs ou de très loin, les provinces du grand Ouest (Normandie, Bretagne, Anjou, Poitou, etc.) ont été durablement marquées dans leur histoire et dans leur patrimoine par ces phénomènes. Aujourd’hui comme hier, des marcheurs individuels ou des groupes reprennent la route en direction de ces sanctuaires et mettent leurs pas dans ceux des pèlerins des siècles passés. Les associations jacquaires bretonnes et angevines ainsi que l'association des chemins de St Michel ont uni leurs efforts afin de relier ces deux sites majeurs inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO. S’inscrivant dans le cadre des itinéraires culturels du Conseil de l’Europe deux voies ont ainsi pu être balisées dans les deux sens, vers Saint Jacques et vers Le-Mont-St-Michel : - La Voie des Capitales, appelée ainsi car elle passe par 2 capitales administratives régionales, tout en faisant partie de la même région historique, la Bretagne, - La Voie des Plantagenêts dont le nom rappelle qu’une grande partie de son itinéraire passe sur les terres des Plantagenêts, comtes d’Anjou. Pour cette voie, prévoir 4 ou 5 étapes et demi, soit 4,5 à 5,5 jours (environ 29,5 à 24,2km par étape à 4km/h en moyenne). L'étape Fougères-Vitré est généralement parcourue en 2 jours avec l'étape à Châtillon-en-Vendelais.

305 km
Difficile
Abbaye 50170 Le Mont-Saint-Michel
Consulter
Chemins de St-Jacques-de-Compostelles: Voie des Capitales
104 m

Chemins de St-Jacques-de-Compostelles: Voie des Capitales

"La variante de la voie des capitales par les villes de Langon et de Marsac (fin du parcours). Depuis leur fondation au Haut Moyen-Age, le Mont-Saint-Michel et Saint-Jacques de Compostelle représentent deux des plus importants sanctuaires de pèlerinage de l’Occident chrétien. Dès l’époque médiévale, des pèlerins venus de toutes les provinces d’Europe se côtoyaient sur les grands chemins qui y menaient. Certains d’entre eux, visitant le plus grand nombre de sanctuaires, allaient de l’un à l’autre, collectionnant les indulgences et espérant en tirer quelque avantage au jour du jugement dernier. Traversées par les pèlerins venus des environs ou de très loin, les provinces du grand Ouest (Normandie, Bretagne, Anjou, Poitou, etc.) ont été durablement marquées dans leur histoire et dans leur patrimoine par ces phénomènes. Aujourd’hui comme hier, des marcheurs individuels ou des groupes reprennent la route en direction de ces sanctuaires et mettent leurs pas dans ceux des pèlerins des siècles passés. Les associations jacquaires bretonnes et angevines ainsi que l'association des chemins de St Michel ont uni leurs efforts afin de relier ces deux sites majeurs inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO. S’inscrivant dans le cadre des itinéraires culturels du Conseil de l’Europe deux voies ont ainsi pu être balisées dans les deux sens, vers Saint Jacques et vers Le-Mont-St-Michel : - La Voie des Capitales, appelée ainsi car elle passe par 2 capitales administratives régionales, tout en faisant partie de la même région historique, la Bretagne, - La Voie des Plantagenêts dont le nom rappelle qu’une grande partie de son itinéraire passe sur les terres des Plantagenêts, comtes d’Anjou."

24 h
386 km
Difficile
Abbaye 50170 Le Mont-Saint-Michel
Consulter
Annonce

Que faire à Le mont-saint-michel

Voir plus de propositions
Des activités pour tous les goûts vous attendent à Le mont-saint-michel, réservez-les dès aujourd'hui.

Que visiter à Le mont-saint-michel

Voir plus de propositions
Pratiquez des activités de plein air à Le mont-saint-michel.
La digue
3.1 km

La digue

La baie du Mont Saint-Michel est ainsi, de longue date, l’objet de travaux de poldérisation à l’initiative de ses propriétaires riverains. Du VIIIe au XVIIe siècle, les cordons coquilliers déposés par la mer entre la pointe de Château-Richeux et le massif de Saint-Broladre avaient déjà été mis à profit pour endiguer les marais de Dol. À l’Est de la chapelle Sainte-Anne, on distingue encore cette digue qui marque la limite Sud des polders et que l’on désigne sous le nom de digue de la Duchesse- Anne. La digue de la Duchesse-Anne, construite au XIe siècle en granit, s’étend sur environ 20 km. Après la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle l’armée allemande a délibérément inondé en eau de mer les polders, il faut reconstruire et on repoldérise cette fois aussi en rive droite du Couesnon. Un immense projet du Centre d’études des Marées voit alors le jour : séparer la baie en deux bassins, un à l’ouest et l’autre à l’est, et jouer de la marée et du Couesnon, convenablement orienté, vers deux déversoirs pour faire une immense centrale hydroélectrique de marée. Ce projet n’aboutira pas dans son intégralité et sortira des cartons à une échelle plus restreinte avec la construction de l’usine de la Rance, inaugurée en 1966. Les ostréiculteurs et les mytiliculteurs sont nombreux dans la baie du Mont Saint-Michel et actuellement, bien que le naissain vienne toujours de Marennes, l’essentiel de la production française de moules est celle des Hermelles, située au nord du Vivier-sur-Mer. Une activite dans la baie : la chasse En baie du Mont Saint-Michel, l’activité cynégétique se pratique sur le Domaine Public Maritime (DPM) selon divers modes, dont les principaux sont la chasse de nuit au gabion (dans un abri à moitié enterré au milieu des herbus, et devant le gabion, une mare attire les canards), et la chasse à la passée (soir et matin). Les chasseurs sont regroupés au sein de deux associations : l’association des chasseurs de gibier d’eau d’Ille-et-Vilaine et l’Association de chasse maritime de la baie du Mont Saint-Michel. Les deux catégories d’espèces prélevées à la chasse concernent surtout les anatidés. Les plus fréquemment chassés en baie du Mont Saint-Michel sont les sarcelles d’hiver et les canards siffleurs. Ceuxci sont chassés essentiellement en période de migration postnuptiale (de fin juillet à septembre/début octobre), lors des marées de vives-eaux en bordure des bancs de sable et des herbus.

Unnamed Road 35610 Beauvoir
Consulter
Annonce

Où manger à Le mont-saint-michel

Voir plus de propositions
Les restaurants de Le mont-saint-michel vous attendent.

Où dormir à Le mont-saint-michel

Voir plus de propositions
Réservez votre séjour dans l'un des hébergements de Le mont-saint-michel.
Annonce
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾