Déjà inscrit ? Connectez-vous
Circuit Âmes et paysages  -  Saint-Alban

Circuit Âmes et paysages - Saint-Alban

Crédit : Saint-Alban

Paysages ordinaires, paysages de l'ordinaire.

Un livret, disponible en mairie, vous accompagne à travers les différents paysages qui offrent des ambiances partagées entre imaginaire, esthétisme et réalité.

Des bornes jalonnent le circuit vous proposant de découvrir l'identité du "Renard".

11 km
4 h
max. 103 m
min. 53 m
143 m
-178 m
Styles : RandonnéeDécouverte
Publics : Randonneurs occasionnelsRandonneurs aguerris
Thématique : Patrimoine

Point de départ

2 Impasse Forestier
22400 Saint-alban
Lat : 48.5581Lng : -2.5334
0 m
4 ans
image du poi
1

Départ devant la salle des fêtes

Impasse Forestier 22400 Saint-alban
Lat : 48.5581Lng : -2.5334
0 m
image du poi
2

Le Bas de la Source

Autrefois village implanté au pied du bourg perché, il doit son nom à la rencontre de nombreuses sources indispensables aux activités humaines.

Jusque dans les années 1970, quelques commerces entouraient le presbytère paroissial.

Aujourd’hui ce hameau est plus secret : de belles demeures fleuries où chacun vit dans son intimité. Ainsi évoluent les activités humaines et le cadre de vie.

D786 22400 Saint-alban
Lat : 48.5585Lng : -2.52834
0 m
image du poi
3

Les prairies humides

En fond de vallée, la prairie humide, riveraine de la Flora, est caractérisée par un engorgement de son sol en hiver. La nappe phréatique remonte.

La formation végétale herbacée maintient par la pratique agricole (fauchage/ pâturage).

De l’automne au printemps, la prairie servait de pâturage aux vaches pour valoriser ce milieu. En été l’herbe poussait pour donner du foin

D786 22400 Saint-alban
Lat : 48.556Lng : -2.52814
0 m
image du poi
4

La carière de grou

Telle une peinture du pointillisme, le paysage est ponctué de tâches de couleurs verte et ocre.

Au milieu des champs, cette manifestation de couleur ocre correspond à une pierre désagrégée, du sable localement appelé du « grou ». Cette roche meuble par l’action du vent et de l’eau donne un granulat fin qui coule entre les doigts.

Il sert de matériau de calage pour les routes, les cours de tennis, les jardins d’agrément, les allées et les jeux de boules. Mélangé à de la chaux, il est employé comme mortier en maçonnerie.

L'Oeillet 22400 Saint-alban
Lat : 48.5489Lng : -2.53022
0 m
image du poi
5

La croix percée

Le christianisme a marqué par ses symboles les croisées des chemins et les points remarquables du paysage.

Cette croix sans fût, percée d’un trou en son centre, remonterait au 6ème siècle. Elle est fichée dans un socle fruste.

Autrefois placée à la croisée des chemins, elle matérialisait à la fois un repère dans l’espace et un lieu de culte. Ce carrefour important reliait le port de pêche de Dahouët à la ville marché de Lamballe.



D791 22400 Saint-alban
Lat : 48.5374Lng : -2.52861
0 m
image du poi
6

Le bocage

Le bocage est un paysage façonné par l’homme aux grés de ses besoins et de ses moyens.
Après les grandes périodes de défrichements de la forêt bretonne au Moyen-âge, le paysage a évolué vers des champs et des près enclos de talus, levées de terre portant des haies.
Le bocage s’est étoffée aux XVIIIème et XIXème siècle.
Puis il a été profondément bouleversé par l’évolution des nouveaux besoins et moyens.
Avec l’agriculture modernisée (apparition du machinisme, augmentation de la production), un paysage remembré apparaît dans les années 1960-1970.

La Croix Boulard 22400 Saint-alban
Lat : 48.5377Lng : -2.52501
0 m
image du poi
7

La mer

Saint-Alban s'est aussi tourné vers la mer. De février à octobre, ses marins embarquaient pour les campagnes de pêche en Islande et Terre Neuve. L'hiver, ils revenaient travailler la terre. La grève fournissait le maërl et le goémon nécessaires à l'amendement des sols cultivés.

Contrairement aux idées reçues, cette vie de bagne ne meublait pas les soirées de longs discours anecdotiques.

Le cabotage au port de Dahouët a permis l'exportation de pommes, de pommes de terre, de bois d’œuvre du Bois de Coron. Les navires revenaient avec des chargements de sel, stockés au lieu-dit le grenier.

L'Oeillet 22400 Saint-alban
Lat : 48.5525Lng : -2.52379
0 m
image du poi
8

L'ancien moulin à vent

Au sommet de ce vallon était érigé un moulin à vent, aujourd'hui disparu.

Il servait à moudre le blé. Il n'a pas été construit au hasard puisqu'il s'agit d'un relief culminant à 95 m d'altitude.

Un même propriétaire possédait bien souvent un moulin à eau sur la Flora associé à un moulin à vent sur un promontoire.

D786 22400 Saint-alban
Lat : 48.5541Lng : -2.52158
0 m
image du poi
9

Les zones marécageuses

Dans l'imaginaire occidental, les eaux stagnantes évoquent une menace permanente, souvent associées à des lieux mystérieux, peuplés d'un bestiaire inquiétant.

Elles évoquent aussi des désagréments passagers: odeurs, piqûres d'insectes, maladies...

Mais ces zones humides sont source de vie, richesse pour la faune et la flore, étape pour les oiseaux migrateurs.

Le Vau Blanche 22400 Saint-alban
Lat : 48.5531Lng : -2.51784
0 m
image du poi
10

La Flora

Ce fleuve côtier au parcours sinueux de 10 km, prend sa source au village de Tréno, en Saint-Alban. Il se jette dans la Manche, à Dahouët.

Pour l'anecdote: les morues pêchées en mer d'Islande et Terre Neuve étaient mises à dessaler dans la Flora.

Saint-Jacques 22400 Saint-alban
Lat : 48.5571Lng : -2.5093
0 m
image du poi
11

La chapelle Saint-Jacques-Le-Majeur

Lieu de pèlerinage, ce monument du 14ème siècle, doit son origine aux templiers (moines soldats)..

La chapelle semble, par l’apparence de son porche-clocher, inachevée. En voici la raison. « Légende des fées ».

La légende de la pie. C’était en plein Moyen-Âge, trois fées lasses d’excursions et de fêtes mondaines, cherchaient à fixer leur demeure dans la campagne où la nature est riante et la vie tranquille. Elles aperçurent un lieu appelé aujourd’hui St Jacques. Ici, se dirent-elles d’un commun accord, nous serons très bien.
Un coup de baguette magique, et voilà l’endroit prêt à les accueillir. Comme elles avaient l’âme religieuse, leur habitation fut une chapelle. Elles se mirent à l’ouvrage et les pierres commencèrent à s’entasser.
Les lignes du monument commencèrent à se redessiner. Ce sera une œuvre de bon et grand style ; la postérité l’admirera.
Le travail avançait à vue d’œil et serait bientôt terminé, quand revenant de chercher des pierres pour élever la tour, elles aperçurent sur le chemin une pie déjà raide les deux pattes en l’air.
Les trois fées, effrayées, demandèrent alors à une vieille filandière assise sur le seuil de sa porte : « Ohé bonne vieille, on meurt donc dans ce pays ? » « Bien sûr » répondit la vieille dame sans même lâcher son rouet ;
Les fées disparurent alors, laissant inachevée la tour que personne n’a osé continuer. »

Vous trouverez à l’intérieur de la chapelle d’autres informations sur ce monument.

Saint-Jacques 22400 Saint-alban
Lat : 48.5618Lng : -2.50555
0 m
image du poi
12

Le bourg perché

D786 22400 Saint-alban
Lat : 48.5592Lng : -2.52389
0 m
image du poi
13

Le Bas de la Source

La Vallée 22400 Saint-alban
Lat : 48.5586Lng : -2.52776
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici