Déjà inscrit ? Connectez-vous
Au fil du temps

Au fil du temps

Crédit : Rémy Berthon

Ce circuit vous fera découvrir les grandes familles qui ont fait l’histoire du village de Nalliers, petite bourgade au bord de la Gartempe dans la Vienne.
Ce circuit vous est proposé par l'office de tourisme de Saint Savin sur Gartempe.
www.saintsavin.com

Département de la Vienne -Poitou Charentes -centre ouest de la France

2.2 km
2 h
max. 97 m
min. 75 m
35 m
-35 m
Styles : BaladeDécouverte
Thématiques : CulturelPatrimoine

Point de départ


86310 Nalliers
Lat : 46.602Lng : 0.8664
0 m
image du poi
1

La place de Nalliers

Jusqu’en 1817, le cimetière entourait l’église. Remarquer le monument aux morts (guerre 14/18), la commune eut à déplorer 23 morts pendant cette guerre, 1 en 1925 pendant la pacification du Maroc, 1 pendant la guerre 39/45 et 1 pendant la guerre d’Algérie.

4 Rue des Écoles 86310 Nalliers
Lat : 46.602Lng : 0.8664
0 m
image du poi
2

La mairie : L'ancienne école

L’ancienne école : André et Madeleine ROSSIGNOL ont enseigné dans cette école, inspirés, géniaux, pédagogues remarquables, ils mettent sur pied de nombreux outils à destination des écoles dont une merveilleuse collection d’images conciliant art et pédagogie, plus de 780 images, cartes, tableaux d’histoire, de sciences, d’instruction civique, de vie quotidienne, les méthodes de lecture, les carnets d’orthographe etc. En janvier 1946 naissent les Éditions ROSSIGNOL publiées sous le label "la coopération pédagogique ». Elles s’installent à Montmorillon en 1953. De 1950 aux années 70, ce sont près de 18 millions d’élèves et plusieurs dizaines de milliers d’enseignants que les images Rossignol vont ravir, former, occuper mais ne jamais ennuyer...
Leur pouvoir pédagogique est tel que dans de nombreuses écoles, certaines sont utilisées jusque dans les années 80 et parfois au delà !!!

1-7 Rue des Écoles 86310 Nalliers
Lat : 46.6014Lng : 0.86723
0 m
image du poi
3

Le manoir de Lauzon

Le Manoir de Lauzon nommé aussi « Le petit Nalliers » construit au début du XVI e s.. C’est une maison forte qui comprend : un logis principal sur trois niveaux, plus les combles, une aile en retour et une aile accolée. L’ensemble des toitures est couvert de tuiles plates.
On peut remarquer de nombreuses ouvertures chanfreinées, quelques unes à meneau. Les maisons fortes affirment la prééminence du seigneur sur un territoire. Elles perdent toutefois le caractère militaire des châteaux forts, même si elles conservent parfois certaines apparences de fortification comme des douves.
La famille de Lauzon l’a habité jusqu’à la fin du XVII e s. et ensuite, il fut la propriété de la famille de Boismorand et devint, par héritage la propriété de Monsieur de Lanauze etc...

2-8 Rue René Giraud 86310 Nalliers
Lat : 46.6011Lng : 0.86717
0 m
image du poi
4

Le pont métallique

Le Pont métallique construit en 1881 en partie grâce à une souscription des habitants. Le passage d’une rive à l’autre se faisait par un bac.
Le pont fut détruit par les forces françaises de l’intérieur (FFI) le 2 septembre 1944. Un rude combat eut lieu dans les rues du village et la solution afin de couper le passage aux allemands a été de faire sauter le pont. La Gartempe prend sa source à 680 mètres d’altitude, au sud de Guéret, dans la Creuse, elle passe au nord de la Haute-Vienne, elle traverse le département de la Vienne de Lathus-Saint-Rémy au sud, où elle franchit les chaos rocheux du Roc d’Enfer pour finir son parcours paisiblement jusque dans la rivière Creuse à la Roche-Posay au nord.

2-8 Rue René Giraud 86310 Nalliers
Lat : 46.6015Lng : 0.86568
0 m
image du poi
5

Le moulin

Le moulin est reconstruit et transformé en minoterie en 1895 pour Louis-Alély Noiron. L'entreprise est rachetée en 1896 par les frères Gigaud. En 1898, 2 roues à aubes animent 3 paires de meules et 1 bluterie. De l'équipement de la minoterie ne subsiste actuellement qu'un blutoir dans le comble, 2 turbines Kaplan et 2 autres plus petites. Elle est rachetée en 1931 par Henri Pineau et est transformée l'année suivante en usine hydroélectrique avec la construction d'un bâtiment d'eau et l'installation de 2 turbines. L'électricité vendue initialement directement aux particuliers, l'est ensuite à la Compagnie Chinonaise, puis à EDF. En 1946 sont annexées, une usine de décolletage et une usine de chromage qui ferment en 1987, et dont ne subsistent actuellement que les bâtiments de l'usine de décolletage et le logement du gardien. Entre 1965 et 1975, deux plus petites turbines sont ajoutées dans l'usine hydroélectrique qui est toujours en fonctionnement.
L'aire de loisirs est le départ des sentiers de randonnée de "La Vigne aux Moines", dépliant disponible auprès des offices de tourisme du secteur et au Pays Montmorillonnais. www.pays-montmorillonnais.fr

1-7 Rue du Moulin 86310 Nalliers
Lat : 46.6Lng : 0.86524
0 m
image du poi
6

La Gentilhommière de la Caillerie

La Gentilhommière de la Caillerie : un blason sculpté au dessus de la porte d’entrée porte la date de 1610. Elle était habitée au XVII e s. par la famille Thomas de la Caillerie dont l’un des membres Pierre Thomas de la Caillerie fut maire de Poitiers en 1668. Une gentilhommière est l’habitation d’un « gentil » : avec son allure de petit château c’est la bâtisse la plus vaste, la plus belle et la mieux équipée, dans un village ou un hameau où habitait un gentilhomme campagnard de petite noblesse : un hobereau.

10-28 Route de Saint-Savin 86310 Nalliers
Lat : 46.5993Lng : 0.8644
0 m
image du poi
7

Le village

Le village (Naler au XI e s.) dont les habitants s’appellent les Nalliérois. Le bourg situé dans une cuvette est construit rive droite et rive gauche de la Gartempe. Les terres alluvionnaires ont fait que, jusqu’en 1924, il y avait 14 jardiniers et un pépiniériste. L’occupation humaine semble remonter à la préhistoire.
Les Brandes, au loin, dont le terme signifie en vieux français «brûler».
Au XIX è s., les brandes occupaient un vaste territoire du Poitou (80 000 hectares en 1862) et résultaient d’une pratique où les bois étaient surexploités : combustible pour les forges,
fourrage pour les animaux et fabrication du toit des maisons.

Biodiversité du Poitou-Charentes : on y trouve pêle-mêle des bruyères, des genêts, des ajoncs, des graminées, des fougères et des grands animaux...

Le Dazat : une gentilhommière existait sur ce lieu-dit, elle fut successivement habitée par Jacques Renaud des Dazats : procureur de la Municipalité, décédé en 1790 et Antoine Luçon : percepteur des Deniers Publics et Contributions de la Commune également maire de Nalliers en 1819.

1-4 Chemin Serre 86310 Nalliers
Lat : 46.5991Lng : 0.86059
0 m
image du poi
8

Le Château

Le Château appartenait à la Famille D’Allemaigne ou d’Allemagne dès l’an 900 jusqu’en 1670. Ils furent les premiers seigneurs de Nalliers et Sénéchaux du Poitou. Le château fut construit sur un plan d’architecture militaire aux fins de défense. Son emplacement fut, à l’origine, un arrêt romain. Il possédait 4 tours, il reste la tour nord-est et la tour sud-ouest. Une légende dit qu’un tunnel, long de 5 km, passant sous la Gartempe et reliant le château fort à une maison de garde aurait existé...
La plupart des créneaux ont été transformés en fenêtres. Il a été plusieurs fois remanié. Nalliers doit son importance historique à cette puissante famille D’Allemaigne. En 1670, le château devint la propriété de la famille de Cognac jusqu’en 1741, puis par mariage la famille de Turpin jusqu’en 1783. En 1792, le château fut confisqué comme bien national mais en 1801, il fut racheté par Nouveau-Dupin, puis une succession de propriétaires : du Coudray etc...

Rue Guy Lejeune 86310 Nalliers
Lat : 46.6009Lng : 0.86413
0 m
image du poi
9

L'église Saint Hilaire

L’église Saint-Hilaire apparaît dans les textes en 1093, lorsque l’évêque Pierre II confirme sa donation à Saint-Savin. L’édifice actuel date principalement du XV e s., il forme avec le presbytère du XVIII e s. un bel ensemble, inscrit à l'Inventaire Supplémentaire depuis 1993.
Le clocher porche est plaqué contre la façade romane puis coiffé au XVIII e s. d’un dôme d’ardoise à double lanternon dit « à l’impériale » Exceptionnel en Poitou. Très remanié par la suite (porte, chaînages, baie ) il a intégré quelques modillons sculptés. Au XV e siècle, la puissante famille d’Allemaigne, seigneurs de Nalliers, dont les armes figurent 19 fois dans l’église : sur les clefs de voûtes du chœur et sur les culots sculptés des ogives du porche, donnera notamment deux abbés à Saint-Savin. Plusieurs Châtelains furent enterrés sous les dalles du chœur de l’Eglise : Dame Antoinette de Cognac, veuve du Comte de Turpin.

1-5 Rue de la Chapelle 86310 Nalliers
Lat : 46.6022Lng : 0.86617
0 m
image du poi
10

La Chapelle Nord et le vitrail du choeur

La Chapelle nord, dite de Saint-Joseph, fut bénite et dédicacée en 1665. Parmi les inhumations pratiquées, on notera celles de Charles Polliat, Sieur de La Rivière et son épouse Marie Duval en 1695 et 1697, ceux-là même qui la firent construire, Jean et Marie Anne Pennetier,
Madeleine Gaschet épouse Jean Gourdin sieur de Guignefolle... .Deux éléments composent les vitraux : les Armoiries de la famille de Lauzon et un saint. Les clés des deux travées de la chapelle s'ornent des armes de Lauzon, autres seigneurs de Nalliers. Le vitrail du cœur réalisé vers 1860 par un maitre verrier de Poitiers représente le St Patron de l’Eglise saint-Hilaire. Il est représenté en Evêque, portant la mitre et la crosse, tenant à la main le livre qui permet de l’identifier. Sous ses pieds un dragon symbole de l’Hérésie. Il fut au IVe s. le Premier Evêque de Poitiers. Exilé pour avoir défendu la foi trinitaire, il rédige un ouvrage : DE TRINITATE. Revenu d’orient, il finit ses jours à Poitiers en 367 ou 368.

1-5 Rue de la Chapelle 86310 Nalliers
Lat : 46.6022Lng : 0.8662
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris