Je pars visiter le Parc naturel des Hauts-Pays en Belgique

J’ai rêvé que j’étais partie faire du vélo dans le Parc naturel des Hauts-Pays en Belgique… Et après quelques recherches, j’ai découvert qu’il y avait plein de circuits de randos à faire à pied ou à vélo. Alors c’est parti ! Allons découvrir les paysages de la Wallonie en famille, entre amis, ou même solo !

Le Parc naturel des Hauts-Pays est situé dans la région Wallonne en Belgique, et s’étend les communes de Honnelles, Quiévrain, Dour, Colfontaine, Frameries et Quévy. Le parc naturel compte une multitudes de sentiers de balades, à travers les villages ou en pleine nature autour des cascades, rivières, forêts et points de vue. L’endroit parfait pour prendre un bon bol d’air frais et profiter de la diversité des paysages !

Voici un petit aperçu des activités qui vous attendent dans le Parc naturel des Hauts-Pays 😉

Le Parc naturel des Hauts-Pays nous partage ses circuits de promenades incontournables depuis son site !

Toutes les balades sont sur la page https://www.pnhp.be/les-promenades/ (ou sur l’application Cirkwi)

Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
CARTES MULTI-ECHELLES / IGN
CARTES MULTI-ECHELLES / IGN
TOP 25 IGN
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES AÉRONAUTIQUES OACI
CARTES AÉRONAUTIQUES OACI
CARTES 1950 / IGN
CARTES 1950 / IGN
CARTE DE L'ETAT-MAJOR (1820-1866)
CARTE DE L'ETAT-MAJOR (1820-1866)
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
OPEN STREET MAP
OPEN STREET MAP
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - HYBRIDE
GOOGLE MAP - HYBRIDE
IGN BELGIQUE
IGN BELGIQUE
Image du circuit

A travers les plaines

Au XIIIe siècle, Wayaux est une petite seigneurie appartenant à une famille du même nom. Elle faisait alors partie du comté de Namur. Avec ses 400 habitants, Wayaux est aujourd’hui le plus petit village de la commune des Bons Villers.

Cette balade de 4,5 km vous fera découvrir de belles fermes et le château-ferme de Taravisée.

4.7 km
Très facile
Les Bons Villers
- Relais du visiteur -
- Relais du visiteur -
Image du circuit

Balade "la Taravisée" aux Bons-Villers

Cette promenade qui porte le nom d’une ferme située dans le village de Wayaux vous permettra de découvrir de nombreuses chapelles ainsi que la ferme de la tourelle en briques du XVIIe siècle reprise au Patrimoine monumental Wallon.

3.9 km
Place de Wayaux 6210 Wayaux
- Maison du Tourisme du Pays de Charleroi -
- Maison du Tourisme du Pays de Charleroi -
Image du circuit

Circuit vélo accessible "RAVeL Gilly - Parc Bivort"

7.5 km
104 Rue du Coquelet 6060 Gilly
- Maison du Tourisme du Pays de Charleroi -
- Maison du Tourisme du Pays de Charleroi -
Image du circuit

La Houillière Gilly - Jumet

Cet aller-retour de près de 15km vous emmènera au départ de Gilly vers le parc Bivort de Jumet en empruntant la ligne 119 "la Houillère".Ce tronçon du RAVeL est facilement accessible aux promeneurs ou aux cyclistes.Au retour, n'hésitez pas à profiter d'un moment de repos dans une ambiance conviviale et, pourquoi pas, déguster un rafraîchissement au Relais du RAVeL.Possibilité de location de vélo sur place.

15 km
104 Rue du Coquelet 6060 Gilly
- Maison du Tourisme du Pays de Charleroi -
- Maison du Tourisme du Pays de Charleroi -
Image du circuit

Le circuit social, de Fleurus à Roux

Au départ de la Forêt des Loisirs, cet itinéraire vélo (12 km - aller) vous conduira sur les traces du monde verrier et minier. Ici et là vous pourrez encore apercevoir une vieille usine, un vieux site de verrerie, une gare, une église, une chapelle, une école, un parc et bien d’autres vestiges du riche passé industriel carolo.

24 km
Modéré
2 Rue Virginette 6220 Fleurus
- Maison du Tourisme du Pays de Charleroi -
- Maison du Tourisme du Pays de Charleroi -
Image du circuit

La verrerie dans tous ses états !

Un parcours-découverte où se mêlent l’art du verre, l’histoire d’un quartier et la destinée d’une famille influente aux multiples facettes.

Jusqu’à la révolution industrielle, la région de Charleroi était parsemée de villages et de quelques bourgs plus importants. La région va se métamorphoser au XIXe siècle avec le développement industriel. Là où il n’y avait jusqu’alors que des champs ou des zones boisées vont se développer de nouveaux quartiers, agencés autour d’infrastructures industrielles. Entre 1830 et 1900, la population de l’actuelle ville de Charleroi (15 communes) va passer de 30.000 à plus de 170.000 habitants !

*****

« On peut comparer le monde à un bloc de cristal aux facettes innombrables. Selon sa structure et sa position, chacun de nous voit certaines facettes. Tout ce qui peut nous passionner, c’est de découvrir un nouveau tranchant, un nouvel espace. » Alberto Giacometti

*****

L’aventure du verre à Jumet :

Avec le charbon, le verre a été un des deux secteurs industriels qui a façonné la vie des habitants de Jumet pendant plusieurs siècles. Ces deux industries se sont développées en parallèle, car intrinsèquement liées, du XVIIe siècle au XXe siècle. En effet, grandes consommatrices d'énergie, les verreries ont contribué au développement de l’extraction charbonnière. Le premier four est construit à Jumet par la famille de Colnet - lignée de gentilshommes verriers - en 1621, dans le bois du Sart, aux Hamendes. Un « sart » est une nouvelle terre défraîchie – le quartier Gohyssart était donc également recouvert de bois il y a encore trois siècles et appartenait alors à un certain Godohari, nom abrégé en « Gory ».

Ces lieux sont privilégiés pour les matières premières qu’on y trouve : le bois de chauffe et la potasse (en provenance de cendres de bois ou de végétaux tels la fougère) nécessaires à la fabrication du verre.


« Du feu et du sable naît le verre »

==> Voir la VIDEO – Comment fabrique-t-on du verre au Moyen-Age ?
www.youtube.com/watch?v=CvfGSjwTTVs

La première partie de la vidéo explique comme se fabrique le verre durant l’Antiquité et le Moyen-Age – les fondements sont restés identiques, même après la révolution industrielle. Ce sont les outils qui eux, ont modifié le mode de production.

Dans la deuxième partie, il est expliqué comment sont réalisés les vitraux des églises. Cette technique ne concerne pas nécessairement la production de Jumet mais elle reste intéressante à connaître lors d’une visite dans une église.




La verrerie de la famille de Colnet produit surtout du verre à vitres "en plat" et des petits objets en verre commun (petits récipients, fioles, etc) suivant deux techniques de l’époque médiévales :
- le soufflage en manchons (introduit à Jumet en 1727) :
o travail du soufflage destiné à façonner un cylindre de verre ;
o travail de l'étendage qui permet la transformation du cylindre froid en une feuille de verre plat, en le fendant sur sa longueur et en le déployant avec des tenailles.
• le soufflage en plateau : les disques de verre ou cives sont obtenus grâce à la force centrifuge et par l'ouverture d'une bulle de verre. Cette technique est abandonnée au milieu du XVIIIe siècle.
(Pour mieux comprendre, visionner la vidéo si cela n’est pas encore fait)

Vers 1650, d'autres verriers expérimentés arrivent à Jumet, comme Martin Falleur (1620-1685) originaire de la Forêt-Noire ou le lorrain Jean de Condé, époux de Marie de Colnet et dont la fille épouse Gédeon Desandrouin, autre maître-verrier venu du Clermontois.

En parallèle à la production du verre à vitres se développe la production de bouteilles, gérée essentiellement par la famille Falleur.

Au XVIIIe siècle, l'arrivée de verriers allemands dans la région de Charleroi donne un élan capital à l'industrie verrière. En effet, ceux-ci étaient passés maîtres dans le procédé de soufflage en canons. Avec Charleroi, et grâce à leur savoir-faire, Jumet est la plus importante commune verrière des Pays-Bas autrichiens.

En l’espace d’un siècle, plus d’une centaine de verreries différentes cohabitent ou se succèdent dans la région.

Après la Révolution française (1794), d'autres industriels apparaissent si bien qu’en 1834, Jumet est la commune qui groupe le plus d'établissements verriers, soit sept sur les dix-huit que compte la région de Charleroi où se trouve concentrée la quasi-totalité de la production belge de verres à vitres et à bouteilles. Grâce aux perfectionnements techniques, au chauffage au gaz et surtout à la mise au point au milieu des années 1880 des fours à bassins, le secteur connaît une prospérité inégalée tant et si bien que les ouvriers s'organisent en syndicats : à cette époque, la moitié de la main d’œuvre jumétoise est employée dans le secteur du verre. D’ailleurs, jusqu'à la fin du XIXe siècle, toute la production de bouteilles de Belgique est réalisée par trois verreries de Jumet, exclusivement !

Cependant, la concurrence allemande ainsi que le développement des machines bouleversent l'industrie verrière : le travailleur devient un rouage dans le processus de fabrication. Les ouvriers spécialisés, souffleurs, étendeurs, coupeurs, jadis si fiers de leurs privilèges vont disparaître en quelques années. En septembre 1930, les ultimes canons de la verrerie à vitres sont soufflés à la Verrerie de la Coupe de Jumet.


Le métier se réorganise et se spécialise, des verreries se regroupent et certaines sont contraintes d’arrêter leurs activités. Le dernier établissement ferme définitivement ses portes en 1997, mettant un point final à l’aventure du verre à Jumet.


Source : Wikipedia

12 km
4h
Facile
1 Rue Houtart 6040 Charleroi
- Open Churches -
- Open Churches -

Pour les malchanceux qui n'habitent pas en Belgique, je vous fais visiter le parc grâce à Storyguide !

Des balades pour tous les goûts

Des monuments et restaurants

Préparez votre visite dans le parc

Si comme moi vous rêvez de découvrir la Wallonie, vous n’avez plus qu’à trouver de l’inspiration pour votre prochaine visite sur les réseaux sociaux du Parc ! Ou rendez-vous directement sur le site du Parc à cette adresse : https://www.pnhp.be/ pour y retrouver des photos et vidéos de gens cools qui font découvrir leur destination, et surtout des idées de randonnées et tout ce dont vous avez besoin pour passer vos meilleurs moments dans le parc !

En tout cas, ça donne envie de venir en Belgique et de découvrir cette belle région ! N’est-ce pas ? Si vous êtes d’accord, partagez cet article ci-dessous, ça fait toujours plaisir !