Les circuits
Activités
Lieux d'intérêts
Où manger
Où dormir

Eswars, Nord, Nord-Pas-de-Calais

Vous-êtes en charge de la destination ?
Eswars, nichée dans le magnifique Nord-Pas-de-Calais, est un véritable joyau à découvrir pour tout voyageur curieux. Cette charmante petite ville vous offre un cadre paisible et pittoresque, parfait pour une escapade ressourçante loin de l'agitation urbaine. En vous promenant dans ses rues, vous serez émerveillés par l'architecture traditionnelle et les vestiges historiques qui racontent l'histoir...Voir plus

Se balader autour de Eswars

Voir plus de propositions
Découvrez les sentiers de Eswars.
Chemins et Mémoires en Cambrésis: Après la Grande Guerre
2.1 km

Chemins et Mémoires en Cambrésis: Après la Grande Guerre

Chemins et Mémoires en Cambrésis: Après la Grande Guerre, sur les Chemins du Renouveau Toutes les communes de passage Cambrai, Proville, Cantaing-sur-Escaut, Noyelles-sur-Escaut, Marcoing, Ribécourt-la-Tour, Flesquières, Havrincourt, Trescault, Gouzeaucourt, Villers-Plouich, La Vacquerie, Bonavis, Bantouzelle, Les-Rues-des-Vignes, Crévecoeur-sur-Escaut, Masnières et Rumilly-en-Cambrésis. Circuit à parcourir sur une journée ! Occupée dès les premiers mois de la guerre, Cambrai ne sera libérée que le 9 octobre 1918. Suite aux nombreuses destructions, la ville organisa un concours pour "l'aménagement et l'embellisement et l'extension de Cambrai". Aujourd'hui, vous pouvez découvrir le témoignage de cette "reconstruction": Pierre Leprince-Ringuet, lauréat, repensa complètement l'ancien centre médiéval disparu dans les flammes: l'hôtel de Ville, l'Avenue de la Victoire, le Mail Saint-Martin avec des pignons d'inspiration flamande aux angles de rues, guirlandes de fleurs, corbeilles de fruits et décors géométriques répandus par la Compagnie des Arts français et les réalisations Art déco.. ce riche patrimoine, méconnu, est l'un des atouts majeurs de Cambrai "Ville d'Art et d'Histoire". Sur le circuit, on découvre aussi: Ribécourt-la-Tour, son église et sa mairie-école; Flesquières, village stratégique avec sa bataille de chars et son église de Leprince-Ringuet; Havrincourt et son château reconstruit sur le modèle du château poitevin de Saint-Loup-sur-Thouet de style Henri IV - Louis XIII; Villers-Plouich et son église; le hameau de La Vacquerie, champ de bataille terrifiant, bastion le mieux fortifié de la ligne Hindenburg; Masnières et son Caribou, érigé en 1923 à la demande des autorités anglaises pour les Anglais, Irlandais et Ecossais ayant combattu sous les ordres du Général Byng;...

53 km
59400 Cambrai
Consulter
Annonce

Que faire à Eswars

Voir plus de propositions
Découvrez les nombreuses activités réservables à Eswars et profitez de chaque instant.
Les Coquelicots
40 km

Les Coquelicots

Le gîte Les Coquelicots, d'une capacité de 6 à 8 personnes, vous accueille au coeur du Parc Naturel des Hauts Pays. Le gîte, aménagé sur deux étages, dispose de tout le confort moderne. Il se compose, au premier étage, d'une cuisine équipée de toutes les commodités nécessaires, d'une salle de bains, d'un espace sauna, d'une grande pièce de vie avec salon-salle à manger et d'une chambre double. Au deuxième étage, vous y trouverez 2 chambres doubles ainsi qu'une seconde salle de bains avec WC séparé et d'un coin repos avec documentation touristique et bibliothèque. Pour la détente, vous pourrez profiter de la terrasse aménagée dans le superbe jardin fleuri. Une table de ping-pong, des vélos et des jeux d'enfants sont également disponibles. Jeanne et Benoît De Bisschop, les propriétaires, vous accueillent avec plaisir dans leur gîte à la ferme d’Audregnies. C’est au centre de ce village pittoresque à l’origine très ancienne que se situe leur ferme familiale orientée vers les grandes cultures. Situé dans le Parc Naturel des Hauts-Pays, le gîte est le point de départ idéal pour de nombreuses activités. Pour les amateurs de culture et d’histoire, de gastronomie et de folklore le gîte se situe à un peu moins de 30 kilomètres de Mons et des trésors patrimoniaux. Pour un séjour au vert, les activités découvertes de la nature foisonnent. Au cœur d’un terroir vert aux vallées séduisantes bordées de prairies et de champs, de bois aux couleurs des saisons, la région est une invitation à profiter de la douceur et de la beauté d’une nature encore authentique. Les propriétaires sont à votre disposition pour vous faire découvrir leur jardin avec ses plantes, légumes et fruitiers cultivés naturellement mais aussi le patrimoine local avec une promenade commentée sur le village et ses alentours ou encore les activités locales et champêtres, les propriétaires vous feront partager leur métier d’agriculteurs au fil des saisons. A travers champs et bois vous découvrirez les richesses naturelles de notre région. Différentes cartes de promenades ainsi que de la documentation sur le patrimoine local, la gastronomie, les artisans d’art et de bouche sont mises à votre disposition.

1 Rue de l'Eglise 7382 Audregnies
Réservez à partir de 0 €Réservez
Consulter
Musée de la Tapisserie - TAMAT
47 km

Musée de la Tapisserie - TAMAT

À partir d'août, le musée TAMAT fermera ses portes au public pour des travaux estimés à une durée de quatre mois. Le Centre de la Tapisserie, des Arts Muraux et des Arts du Tissu est, pour les arts textiles, l’un des cinq Centres contemporains mis en place par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Son implantation à Tournai n’est pas anodine puisque la « capitale » de la Wallonie picarde fut, aux XVe et XVIe siècles, l’une des principales villes licières du pays. Le TAMAT est installé dans un très bel hôtel de Maître de style néo-classique, le Musée de la Tapisserie de la Ville de Tournai.Les collections présentes au TAMAT sont le reflet de la diversité des arts textiles. Des tapisseries anciennes du XVe siècle, remarquable patrimoine de la Ville de Tournai, aux œuvres les plus contemporaines en passant par le mouvement d’après-guerre « Forces Murales », plus de 250 œuvres témoignent de 6 siècles de textile.Le TAMAT abrite également en son sein des ateliers de recherches. Chaque année des boursiers viennent y travailler dans une liberté artistique totale. Un centre de documentation et d’études accueille chercheurs, étudiants, enseignants ou grand public dans le cadre d’études historiques ou biographiques. Et enfin, un atelier de conservation et de restauration permet au public de découvrir le travail lent et minutieux de préservation de la fibre. L’atelier est ouvert au public et les conservateurs-restaurateurs sont là pour répondre à toutes les questions.

9 Place Reine Astrid 7500 Tournai
Réservez à partir de 0 €Réservez
Consulter

Que visiter à Eswars

Voir plus de propositions
Découvrez les marchés locaux de Eswars.
Le Château de Selles
1.7 km

Le Château de Selles

Ce château doit son nom à la déformation d'Escaut en flamand. Construite au XIIIe siècle par le comte-évêque, cette forteresse, qui s'élevait à une quinzaine de mètres de haut, était une menace pour la population locale prompte à se révolter pour obtenir les libertés communales. Situé en dehors des fortifications, ce château de plan polygonal à cinq pans et six tours bénéficiait de trois niveaux de défense. En effet, non seulement ce château possédait un traditionnel chemin de ronde, mais également un dispositif de gaine unique en son genre. Ses doubles galeries, inscrites dans l'épaisseur de la muraille, étaient régulièrement percées d'embrasures de tirs. Elles permettaient d'assurer le flanquement des abords immédiats, des fossés et de la campagne plus éloignée. Réalisé en grès et bénéficiant d’inondations défensives, ce château n'était pas la résidence de l'évêque, mais était sa marque du pouvoir. Son emplacement stratégique permettait également de contrôler le cours de l'Escaut, la surveillance de la route des Flandres et le paiement de la dîme relevant des sept moulins appartenant au comte-évêque. A partir du XIVe siècle, ce château sert de prison. Les prisonniers enfermés dans la gaine inférieure ou dans les tours, ont laissé de nombreux graffitis gravés sur les parois de pierre. Cette collection de graffitis est la plus impressionnante d'Europe. Au XVIe siècle, ce château est transformé en bastion. Écrêté et émotté, il est englobé dans les fortifications pour être transformé en terrasse d'artillerie. Sur son rempart, on construit en 1786, de vastes bâtiments en brique et pierre qui deviendront un hôpital militaire aujourd'hui transformé en palais de Justice. Il surmonte la porte de Selles, couloir voûté permettant de traverser le rempart.

9 Quai Saint-Lazare 59400 Cambrai
Consulter
La rue des Anglaises
1.8 km

La rue des Anglaises

Cette rue ancienne faisait partie d'un quartier populaire fait d'artisans, d'établissements charitables et religieux. Le nom de cette rue rappelle la présence de Bénédictines chassées d'Angleterre par le roi Henri VIII, qui furent accueillies par l’archevêque Vanderburch en 1622. Cet ancien couvent est aujourd'hui occupé par une résidence pour personnes âgées, au n°23. La rue des Anglaises descend en pente douce vers la porte de Selles. Une bonne partie des maisons du rang côté pair sont soigneusement alignées. Leurs corniches subissent des décrochements en forme de marches d'escalier pour rattraper le niveau. Aux n°22 et 24, se situent les béguinages Saint-Vaast et Saint-Nicolas. Sont appelées ainsi des maisons où se rassemblent des femmes célibataires ou veuves qui désirent vivre une vie dévote, à la fois mi-séculière et mi-monastique, mais sans prononcer de voeux. C'est au XIIIe siècle, dans le Brabant, que naît cette institution qui s'étend ensuite dans les Flandres, le Hainaut et le Cambrésis. Le béguinage Saint-Vaast s'établit à cet emplacement en 1545. A l'arrière de ces maisons s'ouvre une cour entourée de maisonnettes d'une grande simplicité. Réalisés en briques chaulées, sans étage, aux ouvertures étroites, ces logements étaient composés d'une seule pièce à vivre. Les béguines se retrouvaient régulièrement dans un oratoire pour prier. Situés au coeur de la ville, ces deux béguinages sont des havres de calme et de paix. Repris par le bureau de bienfaisance après la Révolution française, ils sont aujourd'hui désaffectés.

30 Rue des Anglaises 59400 Cambrai
Consulter
Ancienne chambre de commerce et d'industrie
2 km

Ancienne chambre de commerce et d'industrie

Décor intérieur : Tout le vocabulaire décoratif à l'intérieur de l'édifice invite à la renaissance et à la prospérité. Un soleil en mosaïque orne le sol de l'entrée appelant sa lumière et sa chaleur sur les champs du Cambrésis. Le caducée du commerce représenté par deux serpents entrelacés autour du bâton du marchand souligne la paix nécessaire au commerce. Quant aux vitraux, ils sont signés Auguste Labouret qui utilise les motifs du verre industriel pour faire apparaître le modernisme urbain et rural : cheminées d'usine, malteries, sucreries, canaux, ponts et voies ferrées, instruments agricoles... Les salles : Au premier étage se trouvent la salle des séances, le bureau du Président et une bibliothèque. La salle des séances est surplombée d'un côté par une imposante carte du Cambrésis signée Émile Flamant et à l'opposé par une toile/tapisserie présentant un mulquinier (travailleur textile) réalisé par Gustave Jaulmes. Le mobilier et les luminaires, dessinés en grande partie par Pierre Leprince-Ringuet, sont restés en place. L’ancienne chambre de commerce et d'industrie est de style régionaliste de par l'usage de la brique et la présence du pignon central rappelant les pignons flamands. Mais aussi Art déco avec son bow-window travaillé en courbe, ses ferronneries et ses bas-reliefs moulés en béton représentant les armes de la ville et les quatre figures du Commerce, de l'Abondance et de la Fortune, œuvres de Marcel Gaumont. Façade : Inaugurée en 1930, le monument s'impose sur la place de la République créée lors de la Reconstruction sur l'emplacement de l'ancienne rue des Carmes. Elle est également imaginée par Pierre Leprince-Ringuet et Ernest Herscher. Elle s'inspire de l'architecture régionale et du style Art déco.

6 Place de la République 59400 Cambrai
Consulter
La Place de la République
2 km

La Place de la République

Cette place a été créée après la Première Guerre mondiale par l'architecte Pierre Leprince-Ringuet, chargé de la reconstruction de la ville. Il conçoit un nouveau plan d'urbanisme cohérent et fonctionnel. Cette place, située à l'arrière de l'hôtel de ville, est destinée à recevoir le quartier des affaires avec Chambre de commerce, banques et autrefois le palais de Justice et la Poste. En vous dirigeant au centre de la place, vous pourrez mieux découvrir la façade de la Chambre de commerce. Autrefois établie au port de Cantimpré, cette Chambre de commerce et d'industrie est reconstruite à cet emplacement en 1932 par les architectes Pierre Leprince-Ringuet et Ernest Herscher. Sa façade allie la modernité et la tradition. Elle présente une simplification des formes et des lignes épurées du style Art déco où se mêlent le régionalisme du pignon et l'utilisation des matériaux traditionnels : la brique et la pierre. La partie centrale, composée de trois travées, est magnifiée par un haut pignon arborant les armes de Cambrai encadrées de ses héros légendaires : Martin et Martine. Les parties latérales surmontées de frontons triangulaires présentent quatre figures allégoriques évoquant la fortune, le commerce et l'abondance. Ces sculptures en béton moulé ont été réalisées par Marcel Gaumont, Grand Prix de Rome. A l'intérieur, trois grands vitraux éclairent l'escalier d'honneur et la galerie de l'étage noble. Réalisés dans des tons monochromes par Auguste Labouret, l'un évoque les monuments de la ville et les deux autres l'industrie et les moyens de transport. Sur cette place de la République, de jolies maisons reprennent le style des années 30. Celle située à gauche de la Chambre de commerce est une parfaite illustration de l'Art déco. On y remarque le bow-window ; les baies octogonales ou à pans coupés ; le décor plaqué aux fleurs stylisées, motif repris au niveau des ferronneries.

5 Place de la République 59400 Cambrai
Consulter
La rue des Capucins
2 km

La rue des Capucins

A l'angle de cette rue, et couvrant tout un pâté de maisons, se situe l'hôtel Saint-Pol, construit en 1442 par Jean de Luxembourg. Ce vaste hôtel, dont subsiste le portail gothique, a été le théâtre de négociations qui ont abouti au Traité de la Paix des Dames en 1529. A cette époque, Cambrai jouissait d'une neutralité qui lui valut de recevoir Marguerite d'Autriche, tante de Charles Quint et Louise de Savoie, mère de François Ier afin d'élaborer un traité de paix entre ces deux grandes puissances. Pendant près de trois semaines, ces dames se recevaient mutuellement. Louise de Savoie occupait cet hôtel qui appartenait à sa cousine Marie de Luxembourg tandis que Marguerite d'Autriche était logée dans l’abbaye Saint-Aubert, située à proximité. Ce traité permis de reconnaître la suprématie de l'Espagne en Italie et de rendre la Bourgogne à la France. Située dans l'ancien Cambrai, la rue des Capucins était le passage obligé venant des Flandres. Cette voie, large d'accès, ondule, car elle est bordée de nombreuses maisons antérieures au XVIIIe siècle, époque à laquelle il n'y avait pas l'obligation d'alignement. Certaines arborent encore des pignons sur rue comme celui à volutes du n°3. Cette rue est surtout marquée par la présence de la Manutention. Cette haute bâtisse servait de magasin et d'arsenal pour l'armée. On y entreposait plus de 15 000 sacs de grains et de farine. Réalisée en 1785, cette impressionnante construction présente une façade style classique d'une grande rigueur. Elle est composée de trois travées et de quatre niveaux d'élévation sur un très haut soubassement en grès. L'utilisation de la pierre blanche trame le bâtiment et souligne la verticalité de l'ensemble. Un fronton triangulaire couronne la travée centrale. La vaste salle située au niveau inférieur servait d'arsenal. Elle présente une série de voûtes en briques reposant sur deux rangées de colonnes en pierres bleues monolithes. Réhabilitée par la municipalité, cette Manutention abrite aujourd'hui une cinquantaine de logements de type HLM. Son rez-de-chaussée sert de salle d'exposition, de concert ou de réception. Dans la cour, un musée militaire occupe aujourd'hui les anciennes dépendances. Au n°27, cette maison à pignon droit, abritait l'ancien béguinage Notre-Dame, fondé en 1636 par Marie Lalou. Y vivaient six béguines jusqu'à la Révolution française. Tout à côté, au n°29, se trouve une ancienne maison canoniale du XVIIIe siècle qui appartenait au chapitre cathédral. D'une belle ordonnance, sa façade en pierre de taille, marquée par la trame verticale, est encadrée par des pilastres à refends.

3 Rue des Capucins 59400 Cambrai
Consulter
Annonce

Où manger à Eswars

Voir plus de propositions
Savourez des plats délicieux dans les restaurants de Eswars.

Où dormir à Eswars

Voir plus de propositions
Réservez un logement agréable à Eswars.
Annonce
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾