À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Étapes
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

Le Chemin des Roses à pied

Chemin des Roses
Chemin des Roses
Musée de la Rose
Chemin des Roses
Chemin des Roses
Chemin des Roses
Chemin des Roses
Charte du Randonneur
Crédit : Bertrand Guigou

Description

D’une longueur totale de 17 km, le chemin des roses serpente entre les communes de Yèbles à Servon. Il offre aux marcheurs, cavaliers et cyclistes un espace de promenade le long d’une voie ferrée chargée d’histoire.

Le cheminement correspond à l’ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Paris-Bastille à Verneuil-l’Étang. Le chemin doit son nom au "train des roses" qui transportait vers Paris des fleurs produites dans les villages alentours. Axe majeur de l’économie locale du siècle dernier, elle fut un élément essentiel dans le développement d’une activité spécifique à la région : la culture du rosier.

L’ancienne voie ferrée, devenue un chemin de promenade, parcourt des espaces en majorité péri-urbains et agricoles. Son intérêt repose avant tout sur la qualité du paysage (Val d’Yerres et plateau de Brie-Comte-Robert), l’offre de proximité en termes de loisirs (promenade pédestre, vélo) et son rôle non négligeable de corridor écologique (milieux où les êtres vivants peuvent se déplacer ou se propager de façon à pouvoir se nourrir ou se reproduire).

Descriptif du parcours :
1. Dos au cimetière de Yèbles, partir à gauche. Au niveau de la maison de garde, prendre à gauche et emprunter le Chemin des Roses.
2. Après un peu plus de 3 km, tourner à droite, puis à gauche pour franchir la ligne ferroviaire grande vitesse. Puis reprendre à gauche et à droite.
3. Traverser le Viaduc de l'Yerres à Solers et profitez du point de vue. Construit à la fin du 19e siècle et mis en service en 1892, ce pont à 3 arches est tristement connu pour une catastrophe ferroviaire qui s'y déroula le 10 août 1918.
4. À votre droite, vous croiserez l'ancienne gare de Coubert-Soignolles qui permettait de collecter les roses coupées des rosiéristes de la Brie pour être acheminées en train vers les Halles de Paris.
5. Dans l'ancienne gare de Grisy, sur votre droite, découvrez le Musée de la Rose qui fait revivre l'histoire des 250 rosiéristes qui ont contribué à faire de la région "le Pays des roses".
6. Sur votre gauche, vous trouverez l'ancienne gare de Brie-Comte-Robert qui abrite aujourd'hui le siège de la Communauté de Communes de l'Orée de la Brie.
7. Sur une portion d'environ 1km, le Chemin des Roses devient une piste cyclable en zone urbaine.
8. Poursuivre votre chemin jusqu'à Servon.

Au-delà du point d'arrivée à Servon il est possible, au moins en partie, de poursuivre votre randonnée dans le Département du Val-de-Marne par la voie verte dite "Végétale" en cours d'aménagement : lavegetale.fr/

Communes traversées : Yèbles, Solers, Soignolles-en-Brie, Coubert, Grisy-Suisnes, Brie-Comte-Robert et Servon.
Distance : 17,7 km
Accès à la carte : www.cirkwi.com/fr/circuit/580250-le-chemin-des-roses

Informations techniques

Marche
Difficulté
Non renseignée
Dist.
18 km
Afficher plus d'informations

Profil altimétrique

Point de départ

9 Rue Desprez , 77390 Yèbles
Lat : 48.63968Lng : 2.77301

Étapes

image du object
1

Départ

Dos au cimetière de Yèbles, partir à gauche. Au niveau de la maison de garde, prendre à gauche et emprunter le Chemin des Roses.

9 Rue Desprez 77390 Yebles
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object
2

Point 2

Après un peu plus de 3 km, tourner à droite, puis à gauche pour franchir la ligne ferroviaire grande vitesse. Puis reprendre à gauche et à droite.

Chemin des Roses 77111 Soignolles-en-brie
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object
3

Point 3

Traverser le Viaduc de l'Yerres à Solers et profitez du point de vue. Construit à la fin du 19e siècle et mis en service en 1892, ce pont à 3 arches est tristement connu pour une catastrophe ferroviaire qui s'y déroula le 10 août 1918.

2 Chemin du Dessous des Salles 77111 Soignolles-en-brie
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object
4

Point 4

À votre droite, vous croiserez l'ancienne gare de Coubert-Soignolles qui permettait de collecter les roses coupées des rosiéristes de la Brie pour être acheminées en train vers les Halles de Paris.

5000 Route de Soignolles 77170 Coubert
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object
5

Point 5

Dans l'ancienne gare de Grisy, sur votre droite, découvrez le Musée de la Rose qui fait revivre l'histoire des 250 rosiéristes qui ont contribué à faire de la région "le Pays des roses".

6 Impasse de la Gare 77166 Grisy-suisnes
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object
6

Point 6

Sur votre droite, vous trouverez l'ancienne gare de Brie-Comte-Robert qui abrite aujourd'hui le siège de la Communauté de Communes de l'Orée de la Brie.

1 Gare 77170 Brie-comte-robert
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object
7

Point 7

Sur une portion d'environ 1km, le Chemin des Roses devient une piste cyclable en zone urbaine. Poursuivre ensuite votre chemin jusqu'à Servon.

2 Rue Léonard de Vinci 77170 Brie-comte-robert
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter

Points d'intérêt

image du object

Espace Naturel Sensible : Le Chemin Des Roses

D’une longueur totale de 17 km, l'ENS le chemin des roses serpente entre les communes de Servon, Brie-Comte-Robert, Grisy-Suisnes, Coubert, Soignolles-en-Brie, Solers et Yèbles.Il offre aux marcheurs, cavaliers et cyclistes un espace de promenade le long d’une voie chargée d’histoire. Le cheminement correspond à l’ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Paris-Bastille à Verneuil-l’Étang. Axe majeur de l’économie locale du siècle dernier, elle fut un élément essentiel dans le développement d’une activité spécifique à la Région : la culture du rosier. Construite entre 1859 et 1892 pour les besoins militaires, la voie ferrée est fermée au trafic des voyageurs en 1953, et au transport de marchandises, par tronçons successifs, à partir des années soixante-dix jusqu’en 1990. La voie désaffectée reste alors en friche. Au début des années quatre-vingt-dix, le tronçon situé entre Brie-Comte-Robert et Coubert est racheté par le Syndicat intercommunal du Chemin des roses, créé pour l’occasion, regroupant les communes de Brie-Comte-Robert, Grisy-Suisnes et Coubert. Ce syndicat mène alors un projet d’aménagement de l’emprise ferroviaire, pour y rendre possible la promenade à pied, à vélo ou à cheval. Le tronçon, dit du « chemin vert », est transféré, en 2003, au Département de Seine-et-Marne qui décide de classer l’ensemble du site en espace naturel sensible afin de préserver son intérêt écologique et paysager. Plusieurs années sont nécessaires à l’acquisition et l’aménagement des emprises complémentaires : à Servon (à la frontière avec le département du Val-de-Marne) et entre Coubert et Yèbles, à l’autre extrémité. Elles sont ouvertes aux promeneurs en 2010. L’ancienne voie parcourt des espaces en majorité semi-urbains et agricoles. l’intérêt du site repose surtout sur l’offre de proximité en termes de loisirs promenade pédestre, vélo) et la qualité du paysage. En effet, celle-ci s’inscrit dans l’ensemble constitué par la vallée de l’Yerres et le plateau de Brie. L’activité ferroviaire est ancienne mais le secteur reste très marqué par son histoire. Les vestiges de l’activité ferroviaire sont identifiés par la linéarité de la voie, la présence de talus ou l’encaissement du chemin, la présence d’ouvrages le franchissement et des gares dont certaines ont été restaurées par les communes. Le secteur parcouru par le Chemin des Roses est remarquable par le caractère linéaire du chemin et la présence de bordures herbacées ou boisées qui lui confère un rôle non négligeable de corridor écologique (milieux où les êtres vivants peuvent se déplacer ou se propager de façon à pouvoir se nourrir ou se reproduire). Distance du parcours : 17 km Milieux naturels présents : bois, friches Intérêts du site : botanique, paysage, histoire, corridor écologique Particularités : ancienne voie ferrée, franchissement de l’Yerres par viaduc.

6 Rue de la Gare 77166 Grisy-Suisnes
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Gare de Coubert - Soignolles

La gare de Coubert-Soignolles date de 1892. Elle permettait de collecter les roses coupées des rosiéristes de la Brie pour être acheminées en train vers les Halles de Paris.La gare construite à la fin du 19e siècle sur la ligne de chemin de fer Bastille-Verneuil l’Étang fut ouverte aux voyageurs en 1892. En 1876, on dénombre 50 000 voyageurs sur cette ligne. Les rosiéristes de la région acheminent leur production par carrioles jusqu'à Brie Comte Robert puis prennent le train jusqu'aux Halles pour l'écouler. L'ouverture des gares de Grisy et Coubert en 1892 profitent aux rosiéristes qui multiplient leurs cultures. Les roses remplissent alors des wagons entiers. C'est ainsi que naît en 1900 le fameux 'train des roses". Il collecte toutes les fleurs via les gares de Coubert, Grisy, Servon, Mandres-les-Roses et Villecresnes, soit environ 85 tonnes par exemple pour le mois de juillet 1900. Elle a été fermée aux voyageurs en 1939 puis définitivement en 1969. Désormais, restaurée et transformée en salles des associations, elle dispose également d’une salle pour les réunions et/ou festivités. Sur l’un des pignons, il est encore possible de lire « Coubert-Soignolles ». Située sur le Chemin des Roses, emprunté par de nombreux cyclistes et randonneurs, elle offre une aire de stationnement qui permet de laisser son véhicule pour prendre la direction soit de Yèbles soit de Servon via Grisy-Suisnes et Brie-Comte-Robert afin de profiter de paysages classés Espace Naturel Sensible (ENS).

Rue de la Gare 77170 Coubert
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Musée de la Rose

Dans l'ancienne gare de Grisy entièrement réaménagée, le Musée de la Rose fait revivre l'histoire des 250 rosiéristes qui ont contribué à faire de la région "le Pays des roses".Le musée retrace l'origine et l'historique de la culture de la rose à Grisy-Suisnes au début du 19e siècle, grâce à l'amiral de Bougainville et à son jardinier Christophe Cochet. Diaporama, maquettes, ateliers mis en scène en taille réelle, exposition d'outils, manuscrits et illustrations originaux, costumes d'époque… Le tout plonge le visiteur dans la fabuleuse épopée que le village a vécue. La visite de la roseraie de 1700m² est un réel enchantement ludique et éducatif lié à la botanique. Un vrai régal pour les sens ! Le musée fonctionne grâce aux bénévoles de l’association "Grisy-Suisnes au gré des Roses".

Rue de la Gare 77166 Grisy-Suisnes
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Viaduc de l'Yerres

Construit à la fin du 19e siècle et mis en service en 1892, le Viaduc de l'Yerres à Solers faisait partie de l'ancienne ligne de chemin de fer Paris-Bastille/Verneuil-l'Étang. C'est un pont à 3 arches et ses voûtes sont construites en "anses de panier".C'est sur ce pont que se déroula le 10 août 1918 une catastrophe ferroviaire qui avait conduit à un bilan très important : 24 morts, 1 disparu, 61 blessés. Une centaine de chevaux avaient également été tués. Un train venant de Paris s’était immobilisé sur le pont à la suite d’une rupture d’attelage. Le chef de train assure la protection arrière, mais le mécanicien du train qui suit à quelques minutes n’entend pas les pétards, signaux donnés pour signaler la ligne non libre. Sous le choc, deux wagons sont projetés sur l’autre voie au moment où survient un train qui arrive dans l’autre sens. Une partie de ce dernier convoi défonce le parapet et tombe dans l’Yerres, située 12 mètres en contrebas. Les deux premiers trains transportaient des artilleurs du 101e régiment d’artillerie lourde de Lizy-sur-Ourcq à Révigny, le troisième transportait des tirailleurs marocains de Maron (54) à Rethondes (60) en vue d’une attaque prévue le 18 août. Le monument aux Morts de Solers rend hommage aux victimes de cet accident.

Chemin des Roses 77111 Solers
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Ferme de Coubert

À la rencontre de Charles Lemarié, agriculteur et producteur d’asperges blanches à Coubert...La Ferme de Coubert c’est d’abord et avant tout la maison des Lemarié, famille de cultivateurs depuis 3 générations ; Charles, le grand-père s’y installe jeune marié en 1953. Marc, le fils cadet, reprend l’exploitation et décide d’ouvrir à son retour des US une cueillette, inspirée du “farm picking”. Au fil du temps, l’entreprise se développe et offre aujourd’hui plus de 30 hectares de maraîchage en libre service, un beau magasin fermier de produits locaux, et de nombreux ateliers pédagogiques. En 2017, Charles (Junior), 3e génération, se lance dans la reprise de l’exploitation de grandes cultures et dans une nouvelle production de niche : l’asperge blanche. La suite reste à écrire... ils comptent sur vous pour les y aider ! Le saviez-vous ? Contrairement à ce que l'on peut penser, toutes les asperges, qu'elles soient blanches, violettes ou vertes, proviennent des mêmes plans. Elles sont simplement récoltées à différents stades. La blanche n'a jamais vu le jour. Tandis que la violette à la saveur plus fruitée a pu commencer à se glisser hors de terre. Enfin, la verte, la sauvageonne, a grandi à l'air libre, ce qui lui donne une saveur plus marquée. La ferme est certifiée HVE (Haute Valeur Environnementale) niveau 3.

501 Allée des Tilleuls 77170 Coubert
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Crêperie de Coubert

Pour savourer de délicieuses galettes et crêpes artisanales, sur place ou à emporter, rendez-vous à la crêperie de Coubert.Que ce soit pour un déjeuner ou un dîner, vous pouvez commander des crêpes et galettes aux saveurs authentiques. Salées ou sucrées, préparées à partir de recettes traditionnelles, elles sauront satisfaire vos envies gourmandes, sur place ou à emporter. Dans le souci de vous satisfaire, toutes les galettes et crêpes sont concoctées avec des produits locaux frais et sélectionnés de manière rigoureuse. Concerts chaque semaine en été. Réservation conseillée.

14 rue Jean Jaurès 77170 Coubert
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Église Notre-Dame-de-l'Assomption

L'église Notre-Dame de l'Assomption à Soignolles-en-Brie date du Moyen-Âge, entre le 12e et le 13e siècle. Depuis 1926, elle est inscrite aux Monuments Historiques.Le chœur et la tour-clocher datent de cette période. Au 16e siècle, elle est agrandie et consacrée par Charles Boucher d'Orsay, abbé de Saint-Magloire de Paris. De cette époque date un vantail de porte en chêne, aujourd'hui inscrit au titre des Monuments Historiques. Des modifications sont encore apportées à l'édifice au 17e siècle. Au 18e siècle, le chœur de l'église reçoit un ensemble sculpté de 17 stalles, démontées du décor du chœur de l'abbaye Saint-Victor de Paris. L'Église abrite de nombreux objets protégés au titre des Monuments Historiques :  statues,  porte occidentale, banc d'œuvre, pied de lutrin... Elle est l'objet, depuis 2007, d'un important programme de travaux de restauration échelonné sur plusieurs années.

Rue de Corbeil 77111 Soignolles-en-Brie
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Église Sainte-Geneviève

L'église Sainte-Geneviève, à Coubert, dont le cœur remonte au 13e siècle, est reconstruite au cours du 17e siècle. À plusieurs reprises, elle subit des travaux de restauration.L’église remonte au 13e siècle. Ce n’est que vers le 14 ou 15e siècle qu’elle prit le nom de Sainte Geneviève. Elle fut reconstruite en 1687. Après la révolution, l’église est pratiquement en ruines. Elle abrite la Société populaire de Coubert. Le curé abjure la religion et se marie. Elle sera restaurée à plusieurs reprises au cours du 19e siècle . L’église de plan allongée comporte 5 travées dont 4 pour la nef et 1 pour le chœur et le sanctuaire. En entrant , sur le côté gauche de la nef centrale, sans doute une ancienne petite chapelle accueille les fonds baptismaux du 18e siècle, un grand tableau de Sainte Geneviève restauré en 2018 et une chasse-reliquaire restaurée en 2016 . Ces objets sont inscrits au titre des Monuments historiques. A l’opposé, l’autel de la Vierge. Sur le pilier, avant l’accès au chœur, se trouve une petite statue -reliquaire inscrite au titre des Monuments historiques et restaurée en 2013. Dans le chœur, un bas-relief du 19e siècle avec St Michel, Ste Barbe et un coq, emblème de la famille de l’Hospital qui régna sur Coubert pendant près de 2 siècles. Un reliquaire d’argent, don du maréchal de Vitry, une croix processionnelle en cuivre du 15e siècle et les dalles funéraires de la famille de l’Hospital ont disparus. Derrière l’abside en cul-de-four, un vitrail représente Sainte Geneviève. Jouxtant le chœur, la sacristie. Classée aux Monuments Historiques, à titre d’objet, , une statue en bois de Sainte Geneviève avec un agneau à ses pieds, a été restaurée en 2008 après avoir été récupérée dans le grenier du presbytère A la tribune, un harmonium, signé Victor Mussel, date du 19e siècle. A proximité, la chambre des cloches pourvue d’abat-sons et l’horloge. La seule et actuelle cloche a été installée et baptisée en 1860 par les propriétaires du château sous le nom de Nathalie Joséphine. On trouve encore 2 autres tableaux restaurés en 2011 et 2012 et plusieurs statues Le frontispice a été modifié lors de travaux. Désormais la façade présente un clocher-porche percé par un portail coiffé d’un tympan en arc brisé et par un oculus Le clocher est couronné d’une flèche surmontée d’une croix de fer sur laquelle est fixé le coq. Les murs latéraux sont épaulés par des contreforts et percés par des baies en arc brisé. L'église abrite plusieurs objets protégés au titre des Monuments Historiques : statues, tableau, bas-relief, cloche...

17 Rue Eugène Dorlet 77170 Coubert
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Église Saint-Martin

La construction de l'Église Saint-Martin à Yèbles, de style roman, remonte au 12e siècle. Elle a obtenu en 2023 le label "Patrimoine d’intérêt régional" d'Île-de-France délivré pour préserver des sites historiques, culturels et touristiques non protégés.L’église Saint-Martin de Yèbles est un édifice médiéval typique des églises rurales de la Brie par sa façade qui présente un mur pignon scandé de contreforts, et sa tour-clocher à décor de modillons. Elle fut construite à partir du 12e siècle (son chœur voûté d’ogive et sa tour-clocher datent de cette période) puis sa nef fut remaniée jusqu’au 16e siècle ; elle présente aujourd’hui un couvrement voûté en anse de panier et des baies en plein cintre. L'église abrite de nombreux objets protégés au titre des Monuments Historiques : autel, retable, statues et tableau, stalles... En 2022, le déplacement de stalles pour la restauration de l’église révéla des peintures murales pouvant remonter au 15e siècle. Cette découverte est exceptionnelle car les décors muraux de cette période, fragiles et sensibles aux affres du temps, ont le plus souvent disparu.

Rue de l'Église 77390 Yèbles
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Église Saint-Martin-et-Saint-Bruno

L'Église Saint-Martin-Saint-Bruno à Solers est l'ancienne chapelle d'un couvent des Chartreux, ce qui explique la juxtaposition au nom du patron de la paroisse, Saint-Martin, le nom de Saint-Bruno qui a fondé l'ordre des Chartreux.L'église de plan allongé comprend une nef unique, un chevet plat et un clocher-porche en façade. Le clocher-porche est épaulé de contreforts aux angles et possède des abat-sons. Il est coiffé en bâtière. La nef dispose au sud de baies plein cintre et est épaulée de contreforts et est percée au nord de baies plein cintre et d'une petite porte. Elle possède une toiture en bâtière. En 1766, une chapelle a été rajoutée, construite au bas de la nef, adossée au clocher, la chapelle de la Vierge. L'église abrite de nombreuses œuvres d’art inscrites à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Quelques tableaux du 17e et 18e siècle, des statues en bois peint du 18e siècle…

2 rue de la Tournelle 77111 Solers
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter
image du object

Château de Brie-Comte-Robert

Le château édifié par Robert Ier de Dreux, frère du roi Louis VII le Jeune, à la fin du XIIe siècle, est une enceinte de plan carré entourée de douves.Huit tours flanquent les courtines, dont deux d’entre elles, la tour de Brie et la Tour Saint Jean (tour maîtresse), carrées, surmontent des portes d'entrées qui étaient défendues par la combinaison herses / assommoirs / portes à deux vantaux, système qui s’impose dès la fin du XIIe siècle. L'édifice fait l'objet de fouilles archéologiques et d'importantes restaurations sont en cours, menées par l'Association des Amis du Vieux Château depuis 1982. A l'intérieur de l'enceinte du château, les bénévoles vous proposent de visiter le Centre d'Interprétation du Patrimoine qui abrite une exposition archéologique retraçant à travers de nombreux objets et documents d'archives l'histoire du château.

1 rue du château 77170 Brie-Comte-Robert
- Apidae -
Consulter
image du object

Eglise Saint-Etienne

L'imposante Eglise Saint-Etienne a été édifiée au XIIIe siécle à côté de l'église primitive et à l'emplacement de l'ancien cimetière. Elle a subi d'importante reprises à la fin du XVe siècle.Le chevet plat est éclairé par une rose représentant le Christ en Majesté entouré de douzes apôtres et un exceptionnel calendrier agricole. Certaines fenêtre hautes de la nef sont vitrées d'images d'hommes d'église du XIIIe siècle.

31 Rue de la Madeleine 77170 Brie-Comte-Robert
- Apidae -
Consulter
image du object

Au Cha l'Heureux

Rendez-vous au restaurant le Cha l'Heureux pour savourer une cuisine traditionnelle française, faite maison, renouvelée toutes les semaines. Les 1ers vendredis du mois, ne manquez pas la soirée Tapas !Service à table en terrasse aux beaux jours. Réservation conseillée.

1 Place Pasteur 77166 Grisy-Suisnes
- Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux -
Consulter

Informations complémentaires

Compléments d'accueil

Charte du Randonneur : pour une randonnée pédestre responsable en toute tranquillité :
1. Préparez votre sac, prévoyez des chaussures adaptées, suffisamment d’eau et vérifiez la météo.
2. Ne vous écartez pas des chemins, restez sur les sentiers balisés.
3. Préservez les espaces naturels et le patrimoine : récupérez tous vos déchets (mêmes biodégradables), ne faîtes pas de feu, ne piétinez pas et ne ramassez pas les plantes, n’approchez pas les animaux sauvages…
4. Respectez les limites des propriétés privées : même s’ils ne sont pas clôturés, les champs sont pourtant des propriétés privées et un outil de travail, tout comme certains chemins et forêts.
5. Gardez vos animaux de compagnie en laisse, ne les laisser pas divaguer dans les champs (même s’ils ne paraissent pas cultivés) ou à proximité des élevages d’animaux.
6. Soyez prudents en période de chasse (renseignez-vous auprès des mairies ou de la fédération des chasseurs de Seine-et-Marne).
7. Lorsque cela est possible, retirez tout obstacle sur votre chemin.
8. Respectez le code de la route.
9. La circulation des véhicules à moteur est interdite sur la plupart des chemins.
10. Respectez la quiétude des lieux, soyez discrets.
Si vous constatez des anomalies lors de vos randonnées (erreurs ou manques de balisage, mauvais entretien, dépôts sauvages, …), veuillez en aviser les fédérations de randonnées sur sentinelles.sportsdenature.fr/

Compléments de localisation

Accès :
- Yèbles : rue de Paris, devant le cimetière,
- Soignolles-en-Brie : parking rue de Solers,
- Coubert : parking rue de la gare,
- Grisy-Suisnes : parking rue de la gare,
- Brie-Comte-Robert : parking boulevard des Fossés,
- Servon : RN 19 direction Créteil, parking rue de la Paix.

Période d'ouverture

Toute l'année.

Mis à jour par

Communauté de Communes Brie des Rivières et Châteaux - 26/03/2024
www.briedesrivieresetchateaux.fr
Signaler un probleme

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Prudence !
Nous n'avons pas d'information sur la difficulté de ce circuit. Il se pourrait que vous ayez quelques surprises en chemin. Avant de partir, n'hésitez pas à vous informer un peu plus et à prendre toutes les précautions nécessaires. Bonne balade ! 🌳🥾