À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Description
Carte
Points d'intérêt
Notes et avis
À voir autour

UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne : Géobalade de Durbuy

UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne : Géobalade de Durbuy
UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne : Géobalade de Durbuy
UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne : Géobalade de Durbuy
UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne : Géobalade de Durbuy
UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne : Géobalade de Durbuy
Crédit : Geopark Famenne-Ardenne

Description

"Le méandre recoupé de Durbuy" :
Durbuy doit son existence à sa position géologique particulière. En effet, Durbuy qui était au départ une place forte militaire avait choisi un méandre très resserré de l’Ourthe au centre duquel trônait un rocher calcaire. Cette position stratégique offrait un double avantage, le rocher apportait une solide assise dominante pour la construction du château-fort et le méandre était une défense naturelle contre d’éventuels envahisseurs. Mille ans plus tard, il n’est pas facile d’imaginer comment était le paysage au moment de cette conquête humaine. Outre les nombreux ouvrages construits, il faudra se souvenir que le cours actuel de l’Ourthe à migré. La balade proposée permet de se faire une idée de ce paysage initial notamment par la vue dégagée sur l’Ourthe, la trace de l’ancien bras de l’Ourthe et l’observation du grand et petit anticlinal de Durbuy. Durbuy pourrait signifier selon le composé celtique duro-bodion, « l’habitation près de la forteresse ». Cette balade permet aussi et surtout de déambuler dans la vielle ville, un ensemble particulièrement préservé d’anciennes maisons et de rues pavées.

Informations techniques

Ce circuit a été mis à jour le : 17/02/2022
2.5 km
50 mn
15 mn
max. 188 m
min. 146 m
146 m
Styles : BaladeDécouverteÀ la campagneInsoliteTerroir
Publics : FamilleRandonneurs occasionnelsPersonnes âgéesScientifiquesScolaire
Thématiques : GastronomiqueRencontresCulturelPatrimoine

Profil altimétrique

Point de départ

2 Rue de la Haie Himbe , 6940 Durbuy
Lat : 50.35293Lng : 5.45473

Points d'intérêt

image du object

Parc des Topiaires

Vous longez maintenant un parc emblématique de la ville de Durbuy. Le parc des Topiaires, situé en bordure de l’Ourthe, vous permettra de découvrir plus de 250 formes différentes taillées dans le buis. Rien d’étonnant donc si vous croisez sur votre chemin une sirène, un éléphant, un crocodile ou encore notre ami bruxellois «Manneken-Pis». Cette pratique de la taille de buissons, ou autres arbustes remonte à l’époque de la Rome Antique et plus précisément de l’époque de Pline le Jeune (62-113 ap. J.-C.). En effet, ce dernier utilisait le terme «Topiarus» pour désigner ses jardiniers provenant d’Egypte ou de Syrie. C’est donc de ces esclaves qu’est né l’art Topiaire, consistant à maîtriser le modelage de structures végétales pouvant donner des formes d’animaux sauvages, ou encore de figures mythologiques. Les végétaux utilisés pour cette pratique peuvent être, comme le plus souvent, des Buxus sempervirens, mais également l’if, le laurier, le fusain, le houx, le cyprès ou le taxus. L’art topiaire s’essoufflera en même temps que l’empire Romain et il faudra attendre l’arrivée de la Renaissance pour le voir se développer à nouveau. Certaines plantes de ce parc ont plus de 120 ans et il aura fallu persévérance et patience à ces jardiniers-artistes pour créer ces œuvres d’art. Pour certaines, c’est une tâche de près de 20 années de taille artistique ! Le parc des Topiaires Partenaire du Famenne-Ardenne UNESCO Global Geopark! Rue Haie Himbe 1 6940 B-Durbuy tel. : +32(0)86/219.075 Courriel : topiaires@durbuy.be Web : www.topiaires.durbuy.be Ouverture du 2 janvier au 31 octobre (10h00 à 18h00) ; novembre (10h00 à 17h00) ; décembre (week-ends et congés scolaires de 10h00 à 16h00) 4,50 € par personne (gratuit pour les moins de 6 ans, 1 € jusqu’à 12 ans). Après avoir déambulé entre ces somptueuses œuvres végétales, n’hésitez pas à vous arrêter pour profiter de l’une des plus belles terrasses de Durbuy !

6 Rue de la Haie Himbe 6940 Durbuy
- UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne -
Consulter
image du object

Le Château de Durbuy

La ville de Durbuy s’est implantée sur un îlot enserré d’un méandre recoupé de l’Ourthe. Cette disposition était hautement stratégique. La défense de la localité s’appuyait sur la rivière qui cernait l’enceinte fortifiée ainsi que sur le château bâti sur un éperon rocheux. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que le méandre fut remblayé et asséché délimitant ainsi le bras mort de l’Ourthe dans lequel vous vous trouvez. Face à vous, le château de Durbuy. C’est au château que la ville doit sa naissance et dont le premier écrit remonte à 1078. Ce château a eu une histoire compliquée et subira au cours du temps, incendie, délabrement et destruction, alternant avec des périodes de reconstruction. Au début, le château-fort, alors à vocation principalement militaire, était composé d’une plate-forme sur laquelle s’érigeaient quelques bâtiments et des tours appartenant à un ensemble de fortifications. La partie destinée à l’habitation se limitait au strict minimum. Dès le XVe siècle, le château gagnera en confort par la construction de pièces d’habitations apposées sur le donjon côté ville. Plusieurs guerres viennent émailler l’histoire du château qui sera finalement rasé par les troupes françaises au XVIIe siècle. En 1731, le duc d’Ursel, seigneur de Durbuy depuis 1726, entreprit de le reconstruire. Ce n’est plus une forteresse qu’il édifie mais un château de plaisance au bord de l’Ourthe. Le château connaitra encore des modifications radicales, vers 1880-1882, qui lui conféreront le style néo-gothique qu’il conserve toujours aujourd’hui. Comme le montre la berge de la rivière, la base du château est posée à même la roche. Celle-ci est composée de calcaires ce qui apporte une solide assise au château. Entre le château et l’ancien bras se détache un très joli rocher plissé : le petit anticlinal (des explications géologiques à propos de cette structure seront données plus loin dans le texte). Cet anticlinal ainsi que les affleurements le long de l’Ourthe dévoilent donc l’existence d’un rocher de plusieurs mètres de haut sur lequel est construit le château qui de la sorte surplombe naturellement les terrains environnants.

14 Rue du Comte Théodule d'Ursel 6940 Durbuy
- UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne -
Consulter
image du object

Durbuy Vielle ville

C’est en 1078 que, pour la première fois, le nom de Durbuy est cité sous l’appellation de Dolbui castello. Au 12e -13e siècle, on retrouve des écrits nommant la cité Durboiensis traduit comme «Forteresse des Boïens». Comme on le voit, l’origine de la ville serait au départ militaire. Grâce à cette puissance militaire, Durbuy étend sa protection sur les villages voisins et devient un centre socio-économique prospère. Important centre métallurgique au XVIe siècle, Durbuy - avec ses vingt fourneaux - livra entre 1530 et 1570 à la région liégeoise la moitié du fer dont elle avait besoin. Durbuy périclitera au XVIIe siècle de malheurs et de guerres. Des congrégations religieuses viendront s’y installer, afin de porter secours à la population. Il demeure de leur présence de beaux bâtiments conventuels. La renaissance économique ne se marquera qu’à la fin du XIXe siècle, avec l’essor du tourisme. La ville de Durbuy est remarquable par la beauté de son bâti et entre autres par son magnifique château surplombant la ville sur son piton rocheux. Ses pittoresques petites rues piétonnes vous inviteront à flâner et à découvrir l’ensemble diversifié de ses commerces comptant de nombreux restaurants gastronomiques, de terroir, ou autres brasseries typiques.

5 Rue Alphonse Eloy 6940 Durbuy
- UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne -
Consulter
image du object

Halle aux Blés

Arrêtons-nous un instant sur un bâtiment emblématique de la ville : la «Halle aux blés» ou «maison espagnole». Mentionnée dès 1380, la halle dans son état actuel, avec son rarissime pan-de-bois, datant du XVIe siècle (vers 1530-1540) témoigne de l’importance économique de Durbuy dont le territoire s’étendait sur plusieurs communes actuelles. La mention «Halle aux blés» peut être trompeuse et date du XIXe siècle. Le bâtiment était multifonctionnel : il abritait un marché couvert et la maison de la magistrature (centre administratif et judiciaire du comté). Au XVIIe siècle, la ville est en déclin, conséquence à la fois de la Guerre de Trente Ans et de la disparition de la métallurgie. La halle est alors en mauvais état et doit être amputée de sa moitié arrière en 1639, celle qui devait correspondre au marché couvert. Au XVIIIe siècle, elle subit d’autres transformations mais conserve son rôle d’hôtel de ville jusqu’à la fin du siècle des Lumières. Le bâtiment est classé patrimoine exceptionnel de Wallonie (classement du 23/11/1976). Aujourd’hui, la halle abrite le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Durbuy.

281 Rue de la Vieille-Halle 6940 Durbuy
- UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne -
Consulter
image du object

Eglise Saint-Nicolas

Cette église était à l’origine appelée l’église des Récollets. Elle a été érigée à partir de 1632 par l’ordre religieux des Récollets et fut consacrée en 1642. L’ordre des Récollets vivait de mendicité et de prédication. La partie antérieure de l’église actuelle correspond approximativement à l’édifice primitif. Au XVIIIe siècle, l’église fut restaurée et considérablement agrandie. Les ducs d’Ursel qui finançaient les travaux, firent placer sur la voûte du chœur de l’édifice, leur blason avec le millésime 1774 de fin de travaux. Après la Révolution, l’église fut cédée à la Municipalité qui la restaura et devient, en 1810, une église paroissiale qui portera le nom de l’église Saint Nicolas. Cette église abrite de superbes fonts baptismaux du XVIe siècle. Accolé à l’église, fut construit à partir de 1629, le couvent des Récollets dont subsistent actuellement le presbytère, des appartements, des commerces et un espace vert public. Face à l’église se trouve l’entrée actuelle du château (elle se trouvait précédemment face à la halle).

2 Rue du Comte Théodule d'Ursel 6940 Durbuy
- UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne -
Consulter
image du object

Anticlinal de Durbuy

Vous vous trouvez maintenant face à l’Anticlinal de Durbuy ou Rocher de la Falize (Al Rotche al Falèye). L’anticlinal porte également le nom d’Anticlinal d’Omalius en référence au célèbre géologue belge Jean Baptiste-Julien d’Omalius d’Halloy (1783-1875), un des précurseurs de la géologie de la Belgique et du Nord de la France et qui décrit pour la premiere fois dès 1807 le rocher dans une revue scientifique. Cet anticlinal est un phénomène géologique unique par sa situation, son ampleur et la facilité avec laquelle il est observable. Alors, partons pour un petit cours de géologie. Le Rocher d’Omalius est, d’un point de vue géologique, ce qu’on appelle un anticlinal. Un anticlinal est un pli en forme de A affectant des roches. Le pli en forme de V est un synclinal. Il est formé de calcaires frasniens bien stratifiés. Si l’on remonte dans le temps, au Frasnien entre 385 et 375 millions d’années, le Geopark se situe sous le tropique sud dans une mer chaude. Sur le fond de celle-ci alternent des dépôts de boue carbonatée et des couches d’organismes constructeurs (coraux, éponges, etc.) qui forment des bancs en position horizontale. Pour évoluer vers l’aspect plissé que nous observons aujourd’hui, il a fallu que les bancs soient déformés. Cette déformation se produit lorsque l’écorce terrestre est comprimée. En Belgique, cela s’est produit lorsqu’une chaîne de montagne s’érigea vers 320 millions d’années : la chaîne varisque. Lorsque la déformation devient trop forte, les bancsse cassent. Ensuite, cette montagne fut érodée jusqu’à se transformer en un relief plat et monotone : une pénéplaine. Ensuite, les rivières s’enfoncèrent dans ce socle rocheux pour nous donner les paysages actuels.

9 Rue des Récollets 6940 Durbuy
- UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne -
Consulter

Auteur de la donnée

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter