Déjà inscrit ? Connectez-vous
Au fil de l'histoire

Au fil de l'histoire

Crédit : OT Saint Savin

Ce circuit vous fera découvrir Antigny , une charmante petite commune au bord de la Gartempe dans la Vienne, en vous faisant remonter des siècles d'histoire.
Ce circuit vous est proposé par l'office de tourisme de Saint Savin sur Gartempe.
www.saintsavin.com.
Département de la Vienne -Poitou Charentes -centre ouest de la France

3.9 km
2 h
max. 95 m
min. 82 m
53 m
-61 m
Styles : BaladeDécouverte
Thématiques : CulturelPatrimoine

Point de départ


86310 Antigny
Lat : 46.5364Lng : 0.85308
0 m
image du poi
1

Les maisons sur la place

Cette place triangulaire est bordée de tilleuls et de maisons de différentes époques. Au n°2 : maison en pierre dont la partie ouest remonte au XVIIe s, agrandie au début du XIXe s.
Impasse de la cure : ancienne Cure du XVe et XVIe s, elle comporte au centre de sa façade une tour circulaire au toit arasé. Remarquez sur le porche la date de 1731. En redescendant, de l’autre côté de la place, maison avec son escalier extérieur, assez rare dans la région Poitou-Charentes.
En face, la mairie-école a été construite début du XX e s.
Cette place est le départ des sentiers de randonnées de "La Vigne aux Moines", dépliant disponible auprès des offices de tourisme du secteur et au Pays Montmorillonnais.
www.pays-montmorillonnais.com

14-24 Place de la Mairie 86310 Antigny
Lat : 46.5364Lng : 0.85308
0 m
image du poi
2

La Lanterne des Morts XIIIe s.

Classée Monument Historique en 1884.
Edicule religieux servant de fanal dans les cimetières. Elle a été démontée en 1880, numérotée pièce par pièce puis replacée à l’endroit où elle se trouve actuellement. A l’ origine, elle se trouvait à l’angle gauche de la place près de la route de Lussac, au centre du cimetière mérovingien. Cimetière si étendu qu’il occupait l’espace actuel des maisons du bourg. Elle est donc le dernier témoin de ce cimetière. D’une hauteur de 7 mètres environ avec un fût creux carré, avec des ouvertures orientées aux quatre points cardinaux.
En regardant à l’intérieur, nous pouvons y voir des trous creusés dans la pierre servant d’appui pour les pieds de la personne grimpant dans la colonne creuse afin d’allumer la lampe, placée dans la partie haute : on pensait ainsi, entre autres choses, « que la lumière protectrice dégagée durant la nuit pouvait retenir la mort et l’empêcher de faire de nouvelles victimes ». Une table en pierre permettait peut être de célébrer certaines cérémonies religieuses.

26-40 Place de la Mairie 86310 Antigny
Lat : 46.5363Lng : 0.85356
0 m
image du poi
3

La Rue du Vieux Chêne

Cette rue tire son nom d’un chêne légendaire et plusieurs fois séculaire qui se dresse dans l’enceinte du parc du Château de Boismorand. L’histoire nous dit que Louis Scourions, ayant habité ce château, a utilisé l’intérieur de ce chêne comme cachette pour échapper à ses poursuivants. C’est un arbre écartelé par l’âge, entouré d’un cercle de fer qui ne possède plus que son aubier.

Au n°3 : remarquer la petite fenêtre.

A gauche : le petit Boismorand dont l’histoire est assez mal connue. Un bout d’enceinte avec tourelle
et un habitat à escalier médiéval ont subsisté.

A droite : le musée d’Antigny, dépôt de fouilles. Espace d’exposition qui abrite le mobilier archéologique découvert sur le site Gallo-Romain du Gué de Sciaux.

1 Rue du Vieux Chêne 86310 Antigny
Lat : 46.5358Lng : 0.85391
0 m
image du poi
4

La Rue du Bac

Cette rue tire son nom de l’ancien emplacement de l’embarquement du bac en aval du barrage. Ce bac pour rejoindre l’autre rive était une charge très onéreuse pour les habitants de la commune. De plus, il avait l’inconvénient de ne pas pouvoir être utilisé pendant les grandes crues mais aussi pendant l’hiver.
En 1880, la construction d’un pont fut décidée.
De l’autre côté du pont, vers l’aire de pique-nique, se trouvait le lavoir qui a été utilisé jusque dans les années 60.

2-7 Rue du Bac 86310 Antigny
Lat : 46.5347Lng : 0.85538
0 m
image du poi
5

Le Château de Boismorand

Château situé sur la rive gauche de la Gartempe. Le début de sa construction est daté de 1450, il fût achevé par Jean de Moussy, Seigneur de La Contour en 1490. Le logis du XVe s était défendu à l’ouest par 3 tours rondes, à l’est par une tour ronde en avancée. Le bâtiment rectangulaire hors œuvre abrite la chapelle gothique.
Diverses adjonctions s’ajoutent au logis d’origine et empruntent le vocabulaire néo-gothique. Les dépendances du XVIIIe s sont en parfait état. Les anciennes serres et les jardins à la française ont été vraisemblablement aménagés à la fin du XIXe s, l’une d’elles est actuellement transformée en patio dont l’architecture rappelle celle d’un cloître. L’oratoire de ce château est entièrement peint. Son décor, celui de la Chapelle Sainte-Catherine d’Antigny ainsi que la Chapelle de Jouhet ont été commandités par Jean de Moussy, Seigneur de Boismorand. Ces peintures ont été réalisées vers la fin du XVe s. On peut passer devant le château si l’on suit le chemin de randonnée de « La Vigne aux Moines » côté rive droite.

45-51 Rue du Vieux Chêne 86310 Antigny
Lat : 46.5277Lng : 0.85444
0 m
image du poi
6

La Bergerie de Boismorand

En 1852, de nombreux éleveurs de Montmorillon achètent des lots importants de moutons de race CHARMOISE, en assurent la multiplication et la diffusion, liant de la sorte la destinée de la Charmoise à ce secteur géographique.
En 1899, est fondé le Syndicat des éleveurs de cette race. En 1932, le siège social du livre généalogique de LA CHARMOISE est à Montmorillon.
Des concours spéciaux y sont tenus ainsi qu’à Limoges, Poitiers et Paris.
Les bergeries de BOISMORAND ont gagné de nombreux prix dans des concours nationaux dans les années 30 ainsi que le 1er prix des Bergeries au concours de l’Union Ovine.
L’élevage du mouton joue un rôle important dans la biodiversité et la préservation des paysages du Pays Montmorillonnais.

45-51 Rue du Vieux Chêne 86310 Antigny
Lat : 46.5284Lng : 0.85489
0 m
image du poi
7

Le Moulin de l'Epine

Son origine remonte au XIIe s, il a été reconstruit et transformé en 1921. Ce moulin à grains fait partie des 52 moulins hydrauliques situés sur la Gartempe. Il n’est plus en activité. L’ensemble de la mécanique de ce moulin : roue hydraulique, engrenages (arbre horizontal, arbre vertical, la roue, le rouet, la dalle, le levier, le pignon et le hérisson…) meules pour le blé, l’avoine et le sarrasin requiert la construction de plusieurs niveaux de plancher, chaque niveau remplit une fonction. L’atelier de fabrication est en moellons, à un étage de soubassement, un étage carré et comble couvert d’un toit à longs pans à croupe en ardoise, prolongé par un corps de bâtiment en brique creuse. L’entrepôt est en rez-de-chaussée en comble couvert d’un toit à longs pans en tuile creuse. Le bâtiment d’eau est en métal couvert d’un toit en appentis en métal. La roue hydraulique qui servait jusqu’en 1978 est toujours en place. La chute est de 1,80 m.

Moulin de l'Épine 86310 Antigny
Lat : 46.5373Lng : 0.85879
0 m
image du poi
8

L'Eglise Notre Dame de l'Incarnation et la Chapelle Sainte Catherine

Accolé à la chapelle le balé, terme poitevin désignant un porche. A droite de la porte principale : La pierre des morts, peut-être un ancien couvercle de sarcophage soutenu par des colonnettes géminées, sur laquelle le cercueil des défunts était déposé avant son entrée au sein de l’église.
C’est une église rebâtie à l’époque romane. Elle a été édifiée sur la nécropole mérovingienne. Elle est citée dans les textes dès 1184 comme dépendance de l’Abbaye de Saint-Savin. Elle est recouverte d’une voûte charpentée en lambris de bois de chêne qui date probablement du XVe s.
A l’intérieur : un « axe pour suspension eucharistique » en fer forgé. Ce support a été conçu pour suspendre, au dessus de l’autel, les hosties consacrées. Cette coutume est, depuis 1917, interdite par le code de droit canonique.
Vous remarquerez les peintures murales médiévales de cette église qui fait partie de la Vallée des Fresques.

D11 86310 Antigny
Lat : 46.5366Lng : 0.85441
0 m
image du poi
9

La Voie Romaine et le Gué de Sciaux

vous reprenez votre voiture en direction de Saint Savin : Au croisement de l’ancienne voie romaine venant du village de Saint Cyprien, observer une maisonnette qui abriterait un puits que l’on dit d’origine romaine ; avec à ses côtés une croix.
Puis, de l’autre côté de la route, découvrir le site de fouilles du gué de sciaux (25 ha de chaque côté de la Gartempe) dont les vestiges attestent de la présence d’une cité antique. La rive gauche était constituée du bâti institutionnel : cour, théâtre, temple, établissement thermal … et la rive droite : l’habitat. Les fouilles ont commencé en 1983 et se poursuivent presque chaque année sur une quinzaine de jours avec des bénévoles venant de tous pays.

D11 86310
Lat : 0Lng : 0
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris