Déjà inscrit ? Connectez-vous
Ecole Saint Louis et Ecole Mutuelle

Ecole Saint Louis et Ecole Mutuelle

L’ancienne école Saint-Louis est un bâtiment rectangulaire à 3 niveaux, chacun percé de 10 ouvertures. L’ensemble est couvert d’un toit à quatre pans. La façade est en briques rouge décorées de losanges noirs dans le même style que les maisons du bourg. Le pensionnat Saint-Louis est la première école fondée à Randan. En 1820, le Père Claude Giraud, curé de la paroisse, donne une partie de sa propriété pour construire une maison pour l’éducation des jeunes filles. Les sœurs de Saint-Joseph assurent l’enseignement. On compte jusqu’à 160 enfants dont une soixantaine de pensionnaires. De 1947 à 1951, des cours complémentaires amènent les jeunes filles jusqu’au Brevet. Pendant près de 200 ans, l’école reçoit de nombreux élèves, mais les nouvelles normes de sécurité, les suppressions de classes à petits effectifs entrainent la fermeture de l’établissement en juin 2010. La propriété est rachetée par la commune de Randan en 2011. Une réflexion est en cours pour la mise en valeur du bâtiment.
À côté, une autre maison se situe à l’emplacement de l’ancienne école de dentelle établie par Benjamin Appert en 1826 à la demande d’Adélaïde d’Orléans. L’école est réservée aux jeunes filles les plus démunies et entièrement financée par la Princesse. Après le décès d’Adélaïde en 1847, l’école revient à son neveu, Antoine, duc de Montpensier. Il vend la bâtisse en 1853 à la commune de Randan qui en fera une école de garçons puis en 1888, un hospice. Aujourd’hui, elle est privée et accueille plusieurs appartements.
À l’époque de l’école de dentelle, Adélaïde n’oublie pas l’instruction des garçons. Elle demande à Benjamin Appert de créer une école d’enseignement mutuel. Quatre-vingt garçons en hiver et une quarantaine en été fréquentent l’école. Une classe du soir est également établie pour les ouvriers et les gens de service travaillant au château.
Ces écoles d’enseignement mutuel fonctionnaient sur le concept initié en Europe par l’écossais Andrew Bell en 1795, et mis en application en France en 1816. Les classes sont structurées en niveaux, qui ne correspondent pas à l’âge mais au degré de connaissances de l’élève. Un seul instituteur s’occupait de l’enseignement. Il était secondé par un élève apprenant à son niveau et enseignant au niveau inférieur. Les meilleurs élèves devenaient alors moniteur des autres.

Restez sur le trottoir et remontez la rue du Puy de Dôme en direction du centre bourg. Prenez la première à droite, une artère large menant à un parking et une aire de service pour camping-car. Remontez le parking en restant sur la partie goudronnée. Au bout, le sol est pavé. Prenez alors à droite, une petite allée piétonnière bordée d’herbes des deux côtés. Un panneau « centre bourg » indique la direction à suivre. L’allée serpente entre les maisons et devient rue des Chars. Cette artère débouche sur la rue du Commerce. Prenez alors à gauche et remontez jusqu’à l’angle du n°51, bâtiment situé juste après la pharmacie.

2 Place des Charmes 63310 Randan
Lat : 46.0163Lng : 3.3501
m
171 j

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.