Déjà inscrit ? Connectez-vous
Foirail et fontaine à balancier

Foirail et fontaine à balancier

À la fin du XIXème siècle, l'essor de l'élevage conduit Randan, le chef-lieu de canton, à aménager un foirail pour accueillir le marché aux bestiaux. Le muret devant vous jouait le rôle de quai de chargement pour les animaux. Derrière, 47 bornes en fonte reliées par 34 lisses en fer permettaient d’attacher les bêtes pour les proposer à la vente.

Intervention de M. Mathillon, actuellement maire de Randan et agriculteur : « Je vais vous parler du marché sur notre foirail. Un nombre important de lices se justifie par la présence de nombreux animaux, notamment les veaux à la fin du XIXème siècle et jusqu’à la première Guerre Mondiale. C’est un marché de veaux très important pour la région.
Entre les deux guerres, ce marché s’est un peu transformé en recevant des gros bovins, quelques chevaux de traie, quelques moutons ou porcs. Cette foire se déroulait tous les troisièmes vendredis de chaque mois. Elle permettait aux gens de la campagne environnante de se retrouver, de passer une journée vraiment festive, puisqu’une fois que les bêtes étaient attachés aux barres, les éleveurs se retrouvaient autour d’une tripe, autour d’un petit casse-croûte !
À cette foire était joint également un marché aux volailles qui se passait sous la halle. Après la deuxième guerre mondiale, ce marché a décliné petit à petit puisque la culture a remplacé l’élevage. On en arrive aujourd’hui à une foire annuelle le 1er samedi du mois de juin avec bovins, équins, moutons.

Interview Mlle Martre, association Saint-Jean : « Vendre un veau prenait la journée : cela nécessitait de nombreux marchandages puis parfois un aller et retour en charrette jusqu’à la gare de Vichy pour l’expédition. Alors, on mangeait sur place dans les auberges nombreuses, avec chacune sa spécialité. L’une servait la daube, une autre la tripe, une auberge était réputée pour son salmis de mouton.
Le salmis de mouton c’était du mouton en sauce, la sauce étant mijotée longuement avec du vin et avec les os à moelle de la bête ce qui faisait une sauce épaisse et savoureuse. »

Allez au bout du foirail où se tient une autre des six fontaines à balancier. Traversez la rue de Riom et prenez l’artère en face. Arrêtez-vous à l’angle avec la rue du Puy de Dôme (le carrefour suivant) sur le trottoir de droite. De l’autre côté de la rue, se tiennent deux anciennes écoles.

24 Place des Charmes 63310 Randan
Lat : 46.0149Lng : 3.34949
m
171 j

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.