Déjà inscrit ? Connectez-vous
La Grenouillère

La Grenouillère

Crédit : La Grenouillère – Pierre-Auguste Renoir – 1869 - Huile sur toile - © Anna Danielsson / National Museum – Stockholm

Sous le Second Empire, on assiste à l’éclosion de la mode du canotage. De nombreux Parisiens déferlent sur la Seine, attirés par le charme sauvage de l’île de Croissy-sur-Seine. Une cabaretière de Croissy-sur-Seine, la mère Seurin, établit au bord de l’île en face de vous, un bateau-ponton abritant une immense salle de bal et de restauration, ainsi qu’une longue péniche de cabines de bain. La Grenouillère, sa petite plage, ses canots en location à la journée et son célèbre bal hebdomadaire vont immédiatement attirer les Parisiens venus en train par la ligne Paris - Saint-Germain-en-Laye. La Grenouillère est surnommée le « Trouville des bords de Seine » et acquiert un telle renommée que l'empereur Napoléon III et l'impératrice Eugénie y font escale en 1869.
Les artistes fréquentent naturellement eux aussi ce lieu où l’on s’encanaille
Auguste Renoir et Claude Monet qui se sont connus aux Beaux Arts ont, à cette époque, l’habitude de se promener ensemble. Ils travaillent souvent côte à côte, exécutant des oeuvres dans un même esprit de recherche. En 1869 ils installent leurs chevalets à La Grenouillère. Ils immortalisent ainsi le « camembert », un îlot planté d’un arbre unique, reliant l’île au bateau-ponton par des planches étroites et glissantes… qui provoquent chutes et baignades imprévues !
Cinq ans avant la première exposition impressionniste, le site de la Grenouillère peut être considéré rétrospectivement comme le lieu de naissance de ce mouvement. Le reflet y devient en effet un thème fondamental qui libère l'artiste des exigences de la fidélité, notamment des nécessités du contour, et autorise les couleurs les plus inattendues.
Le tableau de Renoir qui porte le nom de ce lieu ressemble à un croquis, qui semble inachevé pour ses contemporains, aucun détail n’est dessiné, un scintillement de soleil reflétant les mouvements de l’eau, les bateaux tron-qués partiellement pour transmettre un sens du mo-ment de passage, et les détails individuels adoucis en faveur de l’image générale. Mais la représentation de la réalité est encore là. Renoir a peint un véritable moment de vie comme il s’est passé, un fragment sans aucune plus grande profondeur
d’interprétation.
Pour en savoir plus
https://fanderenoir1.wordpress.com/2005/08/01/la-grenouillere-1869-renoir-3/

Infos techniques

1 Rue de l'Abreuvoir
78290 Croissy
Lat : 48.878Lng : 2.15388
1 an

Les Storyguides à proximité

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.