Déjà inscrit ? Connectez-vous
Statue de Marie Harel 2

Statue de Marie Harel 2

Crédit : K. Baddely

Il s'agit de la première statue de Marie Harel, décapitée par les bombardements américains le 14 juin 1944.

Son histoire : le 15 Mars 1926, sur la grand’place de Vimoutiers, un étranger se dirige vers la pharmacie Gavin. Faute de pouvoir se faire comprendre, il sortit un bout de papier sur lequel il était écrit qu’il avait chanté les mérites du camembert dans son pays car il avait souffert d’indigestion, quelques années auparavant, et que le fameux fromage était pour ainsi dire la seule nourriture qu’il pouvait supporter. En reconnaissance, il voulait déposer une gerbe sur le monument de Marie Harel. Cet étranger, médecin et directeur d’une clinique à New York (selon la légende, mais en réalité propriétaire d'un bar), semblait bien connaître Madame Harel alors que les Vimonastériens ignoraient tout d’elle !
Après des recherches laborieuses on trouva au cimetière de Champosoult le tombeau de la famille Paynel au cimetière de Champosoult le nom de Marie Harel y figurait. Le docteur avait accomplit son désir mais il lui restât un souhait : un monument à l’effigie de la fabricante de camembert. Il donna 10 dollars de sa poche, puis 10 autres de 3 de ses amis guéris par l’incroyable remède : le camembert. En attendant les fonds nécessaires à la réalisation de la future statue, une stèle commémorative a été réalisée en 1927 à Camembert, par le granitier de Vimoutiers. En parallèle, le conseil municipal de Vimoutiers débaptisa une rue pour lui donner le nom de "Marie Harel". Située à côté de la Halle au Beurre, la très attendue statue fut inaugurée le 11 avril 1928 en présence de Monsieur Alexandre Millerand, alors Président de la République. Malheureusement, les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale eurent raison d’elle et de deux cents civils. Quelques jours plus tard, traversant la grand place de Mackau pour se rendre à ses herbages, un Vimonastérien aperçut la tête de la statue, intacte, au milieu des gravas. Il la prit dans ses bras et la déposa délicatement au pied du monument. Elle resta là durant plusieurs semaines puis, un jour, disparut… Après la guerre, la statue mutilée fut placée au centre de la place Marie Harel.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.