Déjà inscrit ? Connectez-vous
Les ruines du château d'Amblève

Les ruines du château d'Amblève

Construite sur un éperon rocheux dominant l’Amblève, cette forteresse médiévale appelée aussi château des quatre fils Aymon ou Neufchasteau-sur-Amblève, fut le siège de justice de Sprimont et la résidence de ses seigneurs. Sa fondation est attribuée à un seigneur de la famille de Bellevaux au 10e siècle. Les chroniques citent toutefois le bien pour la première fois en 1254 lors de guerres intestines. Aujourd’hui en ruine et envahi par une végétation luxuriante, le château se compose d’un donjon en moellons, élevé sur la partie la plus résistante aux attaques de la crête rocheuse. Une courette et des locaux de service s’étendaient au nord. On y adjoint plus tard plusieurs bâtiments aujourd’hui presqu’entièrement détruits et une grande cour à l’est.  Sous les ducs de Bourgogne, au 15e siècle, des réparations furent nécessaires et la forteresse fut considérablement agrandie et protégée. Le site se trouvait en effet dans la seigneurie dite « au-delà des bois », dépendant du quartier de Durbuy, composante du duché de Luxembourg, devenu possession bourguignonne. On édifia ainsi des bâtiments pour loger les garnisons, une porte de trois étages et un nouveau pont-levis. Ce corps de garde est encore partiellement debout. En 1578, Alexandre Farnèse, gouverneur des Pays-Bas espagnols, ordonna la démolition de la forteresse qui devint une carrière pour les habitants de la région.


Classement comme site le 30 juin 1953
 

Lat : 50.4764Lng : 5.66271
m
297 j

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.