Déjà inscrit ? Connectez-vous
L'église des Saints-Anges de Dieupart-sous-Aywaille

L'église des Saints-Anges de Dieupart-sous-Aywaille

Appelé également église Notre-Dame, ce sanctuaire érigé en plusieurs campagnes est situé à l’écart, au milieu d’un cimetière emmuraillé. Élevé en moellons de calcaire, l’édifice adopte un plan basilical à trois nefs et faux transept, possédant autrefois deux chœurs. La tour occidentale, du 12e siècle, a été terminée en style gothique en 1491 avant d’être largement recouverte d’un parement de calcaire en 1714. Elle est décorée d’un groupe sculpté figurant sainte Anne et une Vierge à l’Enfant et est surmontée d’une haute flèche octogonale d’ardoises, modifiée en 1903. Le bas-côté nord, gothique et homogène, est resté dans son état du 12e siècle alors que le bas-côté sud, gothique également, conserve en partie son état de la fin du 13e siècle, déjà rénové à la fin du 15e siècle. Le chevet à trois pans a quant a lui été reconstruit en 1656. À l’intérieur, les colonnes d’origine de la nef ont été conservées, à l’exception des trois premières, réparées à la fin du 19e siècle. Le sanctuaire est orné de plafonds peints armoriés aménagés dans la seconde moitié du 17e siècle. C’est de cette époque que date par ailleurs une grande partie du mobilier de l’édifice : autels, statues en bois polychromé ou encore un retable en chêne. L’église est entourée d’un beau cimetière abritant des croix calcaires polylobées ou pignonnées des 17e et 18e siècles. Sur la place, une petite fontaine du 19e siècle apporte une touche de charme supplémentaire à l’ensemble.


Classement comme monument le 15 janvier 1936 et comme site le 21 juillet 1944
 

Lat : 50.4752Lng : 5.68839
m
180 j

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.