Déjà inscrit ? Connectez-vous
La chaussée Marie-Thérèse

La chaussée Marie-Thérèse

Vous vous trouvez à présent sur un axe historique important de notre région. Cette voie ancienne est nommée aujourd’hui « chaussée Marie-Thérèse » et emprunte un tracé ancestral, existant déjà à la période romaine. Jusqu’au début du XIXe siècle, il est l’axe principal qui permet de traverser le territoire de la Commune de Tenneville, des hauteurs de Journal à Berguème, et qui relie Namur à Luxembourg.

C’est, en somme, l’ancêtre de la Nationale 4, qui le remplacera d’ailleurs en 1827. Pourquoi appelle-t-on ce chemin la chaussée « Marie-Thérèse » ? C’est une bonne question car l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche (1717-1780), à qui il est fait référence, n’a jamais mis le pied dans la région et le chemin n’a pas été créé durant son règne.

Toutefois, cette route était bien pratique pour les Habsbourg d’Autriche, puisque reliant Vienne à Bruxelles, : elle leur permettait de garder le contact avec notre région, les Pays-Bas autrichiens. Quel que soit le nom qu’il faille lui donner, la Chaussée Marie-Thérèse fait partie du réseau de service postal des malles-poste mis en place par Charles Quint et dont la gestion était confiée à la famille Tour et Tassis (c’est de là que vient le nom « Tour et Taxis » à Bruxelles !). Régulièrement, des relais permettaient aux chevaux, aux messagers et aux voyageurs de se reposer et de se restaurer.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.