Déjà inscrit ? Connectez-vous
Durnal
Durnal
Durnal
Durnal

Durnal

Le village de Durnal présente des traces d'habitats préhistoriques dans certaines grottes surplombant la vallée du Bocq (Trou des Nutons). Le plateau fut aussi occupé à l'époque gallo-romaine et à l'époque franque. Le grand cimetière franc retrouvé entre Durnal et Spontin en témoigne: 160 tombes de guerriers ensevelis avec leurs armes et de femmes parées de leurs bijoux y furent explorées. L'ensemble des trouvailles que les archéologues y firent à la fin du 19ème siècle constitue l'une des pièces maîtresses du Musée Archéologique de Namur. A cette époque déjà, Durnal constituait sans doute un avant-poste de défense d'une forteresse ancienne installée là où allait s'élever au Moyen-Âge le château de Spontin. Au 12ème siècle, les terres de Durnal sont une possession de l'abbaye de Stavelot. L'abbaye garda durant tout l'Ancien Régime le statut de décimateur de ce territoire mais les autres droits de propriété furent démembrés entre d'une part le seigneur de Spontin et d'autre part le Prince-Evêque de Liège. C'est ainsi que, sous l'ancien régime, Durnal (tout comme sa voisine Dorinne) présente une structure enchevêtrée: des terres liégeoises (comprenant souvent les zones habitées) sont enclavées dans les terres de Spontin, fief du Comte de Namur, puis du Roy d'Espagne. Durant toute cette période, l'abbaye de Stavelot s'oppose à ce que la modeste chapelle qui dessert la population locale soit transformée en église paroissiale. Pour bien illustrer la balkanisation historique de Durnal, notre promenade partira tout à côté dun lieu-dit «Au Pays de Liège» et jouera à saute-mouton avec les anciennes frontières...
A la fin de l'Ancien Régime, Durnal n'est pas reconnu comme commune à part entière et reste un hameau de Spontin. Ce n'est que vers la moitié du 19ème siècle que les habitants de Durnal deviennent maîtres de leur destin. A la même époque (1846), une paroisse est également créée dans le village.
Durant la seconde moitié du 19ème et une grand partie du 20ème siècle, le village bénéficie de l'activité des carrières qui se développent un peu partout dans la vallée du Bocq. L'activité locale principale reste cependant l'agriculture. La population augmente fort au cours du 19ème siècle, passant de 450 habitants en 1830 à 729 en 1910. C'est de cette époque que date le développement du village sur la crête de la colline, en direction de Crupet, rue Bonny d'au Ban. Vers la fin du 20ème siècle, les superficies agricoles restent importantes mais le nombre d'exploitants a fortement diminué tandis que les carrières de cette partie de la vallée ont peu à peu cessé leurs activités. Même si Durnal demeure relativement à l'écart des grands axes de communication, le développement du tourisme, amené par la pittoresque vallée du Bocq, s'est traduit par la création d'un terrain de camping et de gîtes ruraux. Avec le développement des lotissements de Bois Bordon, à l'Ouest d'Herleuvaux, la vocation résidentielle du village s'est aussi affirmée.
Quitter la place de Durnal, en direction de Crupet par la rue Bonny d'Au Ban.

24-32 Rue de Mianoye 5530 Yvoir
Lat : 50.3384Lng : 4.98384
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.