Déjà inscrit ? Connectez-vous
image utilisateur
Avenue des moulins
34184 MONTPELLIER
+33660493256
http://www.herault-tourisme.com
webmaster@herault-tourisme.com
Du Caylar au Cirque de Navacelles
Du Caylar au Cirque de Navacelles
Du Caylar au Cirque de Navacelles
Du Caylar au Cirque de Navacelles
Du Caylar au Cirque de Navacelles

Du Caylar au Cirque de Navacelles

Crédit : RGSF - Philippe Maigne

Avec quelques amis, nous partons à la découverte des plateaux calcaires des Cévennes jusqu’aux gorges de l’Hérault et du village médiéval de Saint-Guilhem-le-Désert. Notre aventure commence au Caylar où nous arrivons en car depuis Montpellier dans une chaude lumière de fin de journée. Le Roc Castel abrite les vestiges d’un ancien château, où deux tables d’orientation guident notre regard sur le causse du Larzac. On y aperçoit au loin nos futures destinations : le Causse de Blandas, le Pic d’Anjeau…

Sur les vélos électriques récupérés le matin, nous nous engageons dans un paysage minéral où brebis et vaches nous regardent passer. La route déserte file sur les causses le long de la lande, séparée par des murets de pierres sèches et ponctuée de fermes massives.

Au village de Saint-Michel d’Alajou, lavognes, mares et citernes témoignent de l’ingéniosité des habitants pour capter et stocker l’eau, ressource rare. Ces paysages “sculptés” par l’adaptation millénaire de l’homme à son environnement sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (Bien Causses et Cévennes, inscrit au titre des paysages culturels de l’agropastoralisme méditerranéen).

A Saint-Maurice-de-Navacelles, la maison-atelier de Paul Dardé est une étonnante agrégation de styles différents. Exposé dans de grands musées (Orsay, Tokyo ou Chicago), ce sculpteur a réalisé le monument aux morts du village.

Au belvédère de la Baume Auriol, le contraste est saisissant entre les plateaux caussenards et la plongée vertigineuse des falaises vers le Cirque de Navacelles. Depuis la terrasse du restaurant l’Auberge de la Baume Auriol*, nous contemplons cette curiosité géologique, qui résulte de l’abandon d’un méandre par la rivière la Vis : un croissant vert de prairie fertile se dessine, le hameau de Navacelles s’y est installé. Après un tour à la boutique de produits du terroir et la Maison du Grand Site, c’est le moment de descendre au fond du canyon en vélo électrique ! Une demi heure de plaisir pour profiter du grand paysage, faire une photo, goûter des moments de vitesse…

Nous déambulons à pied dans le hameau de Navacelles, le long de la Vis, jusqu’au vieux pont de pierres. Les plus courageux traversent pieds nus la rivière glacée. Nous découvrons une cascade, de belles maisons caussenardes, des potagers, des vergers… La montée au rocher de la vierge surplombe le village et le méandre.

Le soir, Véronique, l’hôtesse de la chambre d’hôtes L’Oustal del Passejaïre, nous raconte son parcours, la vie toute l’année à Navacelles et nous régale avec une soupe au potiron et poivrons, une blanquette de veau, du fromage et un délicieux gâteau au chocolat.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.