Déjà inscrit ? Connectez-vous
Tour Saint-Martin
Tour Saint-Martin

Tour Saint-Martin

A l’origine, ce qui deviendra un « château » fut d’abord un camp retranché « à la romaine », c'est-à-dire une palissade faite de troncs d’arbres solidement reliés. A l’intérieur de ce retranchement qui donnait asile aux paysans des alentours en cas d’attaque, s’élevait le donjon, habitation du Seigneur et ultime refuge des combattants.

Sous les fondations anciennes, on a retrouvé les vestiges d'un ancien cimetière. Au milieu de ce cimetière devait s'élever une première église (ou chapelle) chrétienne (11e-12e siècles).
Cette première église fut rasée lors de la construction de la forteresse, après le 12e siècle.
S'il faut en juger par l'âpreté des luttes que suscita sa possession dans les premières années du 13e siècle, elle était située sur des frontières importantes à cette époque.

En 1277, Comblain retourne à l'Abbaye de Stavelot jusqu'en 1795. C'est pendant cette période plus paisible qu'une seconde église est construite sur le site, remplaçant la forteresse qui n'a probablement pas subsisté plus de quelques dizaines d'années. Le donjon, ayant heureusement échappé à la démolition du château, fut repris comme tour. L'église Saint-Martin était en style ogival finissant.
Cette église fut détruite après 1843, les matériaux servant à la construction de l’église actuelle située Place Leblanc, inaugurée en 1854. En contrepartie, fin du 19e siècle, le curé Bodson, fit restaurer la Tour ainsi que le mur d'enceinte et fit placer des meurtrières pour lui donner un aspect plus médiéval.
La dernière restauration date de 1992-93 et elle a donné à la tour son aspect actuel.

Code iBeaken: MTOA0018

Du cimetière, vue splendide sur Comblain, les célèbres Tartines et les rochers classés.

Infos techniques

Rue des Grottes
4170 Comblain-au-Pont
Lat : 50.4764Lng : 5.57451
0 m
4 ans

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.