Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le château de Ruyff

Le château de Ruyff

La légende raconte qu’au 11e siècle, le duc Henri de Limbourg se perdit dans les vastes forêts de son domaine. En appelant à son patron, saint Georges, il lui promit de lui élever une chapelle s’il l’aidait à retrouver son chemin. Autour de ce sanctuaire sont venus s’établir quelques habitants et l’endroit prit plus tard la dénomination d’Henri-Chapelle. Les ducs successifs ont ensuite autorisé quelques hommes libres à s’établir à cet endroit en leur offrant des terres, rapidement érigées en seigneurie. Parmi celles-ci se trouve l’importante seigneurie de Ruyff qui tire son nom de son premier propriétaire, Henri de Rueve. Un château est mentionné pour la première fois en 1314 mais l’édifice que nous connaissons actuellement est plus récent. Desservi par une ferme qui le prolonge vers le nord, et disposant ses trois ailes en U, le château d’origine médiévale est entouré de douves prolongées en une pièce d’eau. L’aile est, celle de l’ancien donjon, est la plus large et sans doute la plus ancienne ; elle est caractérisée par sa tour carrée du 17e siècle. L’aile d’entrée, accessible par un pont, date de la fin du 18e siècle et est ouverte par un portail surmonté d’un fronton triangulaire. À l’arrière, en bordure du plan d’eau, se situe une terrasse bordée d’une grille de ferronnerie décorée des armoiries da la famille Fromenteau-Depas. Ouverte en U à l’instar du château, la ferme castrale se situe dans le prolongement, à l’opposé du plan d’eau. Elle se compose de bâtiments des 17e et 18e siècles.


Classements comme monument et comme site le 29 août 1989
 

Infos techniques

Lat : 50.6715888Lng : 5.9513747
0 m
3 ans