Déjà inscrit ? Connectez-vous
La tour Salamandre

La tour Salamandre

Situé sur un plateau rocheux dominant la vallée de la Hantes, le site stratégique de Beaumont est occupé dès l’époque romaine. Il est ensuite choisi au 11e siècle par Richilde, épouse du comte de Hainaut Baudouin Ier, afin d’y établir une forteresse. À la fin du 12e siècle, Baudouin IV le Bâtisseur entoure la ville d’une enceinte fortifiée et fait de Beaumont un des fers de lance du Hainaut dans la défense de son territoire. En 1453, la seigneurie est engagée par le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, à son favori Antoine de Croÿ, puis érigée en comté par Charles Quint en 1519. Sous la direction de cette puissante famille, Beaumont vit un âge d’or aux 16e et 17e siècles. De l’enceinte médiévale, autrefois longue de 2.360 m, subsistent d’importants témoins. Outre des tronçons et des courtines, le vestige le plus important est sans conteste la tour Salamandre. Mentionnée sous ce vocable en 1432, elle est l’héritière d’un donjon érigé au 11e siècle, à partir duquel le noyau de la ville s’est développé. Restaurée en 1453 par Charles de Croÿ, il s’agit d’une énorme tour de plan rectangulaire de cinq niveaux. Son parement utilise le calcaire de Solre-Saint-Géry et le grès thudinien, deux pierres locales. Tout en conservant son rôle militaire, elle abrite également des logements, un oratoire et des cabinets de travail. Les armoiries du duc de Croÿ, entourées d’un collier de la Toison d’Or, sont toujours visibles au-dessus d’une porte de la tour.


Classement comme monument le 19 juillet 1943
 

Infos techniques

Lat : 50.2349575Lng : 4.2344021
0 m
2 ans

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.