Déjà inscrit ? Connectez-vous
La potale Saint-Joseph

La potale Saint-Joseph

Surnommé parfois « chapelle » par les habitants, ce très bel édifice est pourtant un exemple monumental de potale. Le mot « potale » est un terme wallon qui ne trouve pas de traduction littérale en français. Il est le diminutif du terme « pote » qui signifie petit trou. À Namur, potale est traduit par « niche » ou « chapelle ». À Liège, la potale désigne conjointement le creux réservé dans le mur pour marquer la propriété et la niche abritant la statue d’un saint. Par analogie, le terme désigne également les petites caisses en bois accrochées aux murs des maisons. Lorsque la potale quitte le mur et se pose sur un piédestal, elle est nommée « borne-potale » ou « niche sur pied ». Érigée en style baroque, en calcaire et marbre rouge, la potale de Barbençon date de 1656. Elle abrite une statue de saint Joseph avec l’Enfant, en bois polychromé, du 18e siècle. Richement décorée, elle est caractérisée par une niche en plein cintre, entourée de pilastres et posée sur un piédestal portant un cartouche gravé. Sur celui-ci se lit l’inscription suivante : « Les enfans de Noël des champs ont érigé ceste chapelle en mémoire de leur père qui a este accablez dans une quarrieres le I septembre 1642. L’an 1759, le s[ieur] Louis François Joseph Rouvez ma fait rétablir ». L’ensemble est surmonté d’un arc en bossages, surmonté d’une seconde niche, du 19e siècle, flanquée de candélabres sur volutes et sommé d’une croix.


Classement comme monument le 26 mars 1987
 

Infos techniques

Lat : 50.22087Lng : 4.2862366
0 m
3 ans

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.