À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter

Oups... Il semblerait que Cirkwi n'ait pas l'autorisation d'utiliser votre position.

Chapelle de la Trinité

Chapelle de la Trinité
Chapelle de la Trinité
Crédit : (c) Ti Bleunv-Nevez

Description

La chapelle de la Trinité ( édifiée vers 1535), fut fondée au 16ème siècle par la famille Kergoat, et restaurée en 1756 et en 1856. Il s'agit d'une oeuvre de l'atelier de Saint-Herbot. La maîtresse vitre restaurée aux mêmes dates renferme des fragments de vitraux de bonne facture : saint Pierre, sainte Trinité, saint Christophe, sainte Barbe et des écussons aux armes des anciennes familles propriétaires du manoir de Coat Canton, les Du Perrier de Coetcanton et Kerloaguen, et leurs alliances. La chapelle abrite les statues de la Sainte-Trinité, saint Pierre, saint Yves, saint Herbot, saint Cornely, saint Tugdual, saint Etienne, saint Jean et la sainte Vierge. La frise de la chapelle s'étend jusqu'au milieu de la nef. On peut y observer, cavaliers, chiens jouant du biniou, dragons, anges au milieu de pampres de vignes. Les sablières, sont ces éléments de charpentes datés de 1653; on y repère des scènes pittoresques admises; ces sculptures polychromes avaient autrefois un objectif bien précis: celui d'éduquer « la population de ce village de tisserands, peu lettrés, à des représentations qui éveillent l'imaginaire »; par exemple, deux lièvres jouent de la bombarde assis sur le dos d'épagneuls bretons. On peut y observer aussi des licornes qui s'affrontent, symboles de fécondité spirituelle et de pureté. Férus de chasse, les nobles qui finançaient ces oeuvres d'art se retrouvent sous les traits de cavaliers. Comme une promesse de paradis, des anges déploient une banderole où on peut lire le début du Te Deum. De part et d'autre des poutres principales, des têtes de dragons aux écailles d'argent qui gardaient les portes de l'enfer. Très pédagogique, un crapaud hideux près d'un vigneron, qui figurait les excès et dangers de la boisson. On trouve la statue de Sainte Barbe, sainte patronne des pompiers; mais inefficace car au milieu du 19ème siècle, elle brûla. Un pavement peint en grès du 18ème siècle est un des rares subsistant à notre époque. Le dallage est situé au sol du choeur et décoré d'hermines, éléments des armoiries des Kerguelen, et de molettes.

65 marches permettent d'accéder au clocher et d'admirer une magnifique vue. La cloche est remarquable. La chapelle fut pendant très longtemps une étape pour les pèlerins du "Tro Breiz". Elle fut classée monument historique en 1915.

Infos techniques

Ce poi a été mis à jour le : 17/12/2017
153 La Trinité
29140 Melgven
Lat : 47.9189809Lng : -3.817631
87 m

Profil altimétrique

Auteur de la donnée

Image eric.soudy
proposé par eric.soudy
36 rue des Embruns 29350 Moelan-sur-Mer France

Notes et avis

À voir autour
Voir plus
Ouvrir
Fermer
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter
Consulter