Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le château-ferme d’Izier

Le château-ferme d’Izier

Au Moyen Âge, le village d’Izier appartient à l’abbaye de Stavelot-Malmedy. Il est le siège d’une seigneurie foncière créée en 1124, dépendant du seigneur de Durbuy. Le château-ferme situé au centre du village est le principal témoin de cette lointaine histoire. L’ensemble est constitué d’un haut donjon, isolé au centre d’une cour triangulaire, et de bâtiments agricoles. Le donjon est le fruit de deux campagnes de construction entreprises au 14e et au 15e siècle. Témoin de l’importance du seigneur sous l’Ancien Régime, il associe des éléments tant résidentiels que défensifs sur quatre niveaux. Il participait, avec les tours d’autres villages, à la défense de la grande seigneurie de Durbuy. Afin de faciliter la protection des hommes cantonnés à l’intérieur, l’entrée était aménagée au premier étage et était accessible par une passerelle amovible. Une tourelle circulaire, dans laquelle se trouve un escalier à vis, est ajouté contre un flanc du donjon au 16e siècle. Au nord de cet ensemble se trouve le logis du fermier, érigé dans la première moitié du 16e siècle. De plan rectangulaire, il est flanqué de tourelles aux trois angles extérieurs. Indépendantes du donjon et du logis, deux grandes ailes de dépendances abritent une grange et des étables qui pourraient remonter au 17e siècle mais ont été remaniées aux 19e et 20e siècles. Le donjon a été restauré et réaffecté en demeure privée entre 2010 et 2012 à l’initiative de l’Institut du Patrimoine wallon.

Classements comme monument et comme site le 4 octobre 1974
 

Infos techniques

Lat : 50.3836Lng : 5.58058
0 m
2 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.