Déjà inscrit ? Connectez-vous
Eglise protestante et ses fresques
Eglise protestante et ses fresques
Eglise protestante et ses fresques
Eglise protestante et ses fresques
Eglise protestante et ses fresques

Eglise protestante et ses fresques

Crédit : CCHLPP

L’église qui se trouve devant vous est de proportions modestes, elle fut construite entre 1338 et 1346 dans un style roman tardif. Elle est dédiée à saint Michel et fut probablement le prolongement d’une ancienne tour de garde. Au moment de sa construction, elle remplace alors une petite chapelle située sur le haut du village non loin du château. Au cours des siècles, elle connut plusieurs transformations, essentiellement au XVIe siècle.

Avant d’entrer, observez les décors sculptés encadrant la porte : sur le tympan se trouvent deux blasons des Fleckenstein endommagés à la Révolution française et de part et d’autre de l’ouverture vous trouvez une lune et un soleil avec un visage. Ces décors indiquent aux fidèles où ils doivent prendre place en entrant dans l’église : les femmes à gauche et les hommes à droite.

En passant le pas de la porte, vous découvrirez ce qui fait la richesse de cet édifice : ses fresques murales datant du début du XVe siècle qui au moment de leur réalisation recouvraient toutes les surfaces de l’église. L’ensemble représente, comme dans de nombreux édifices cultuels du Moyen Age, une « concordia charitatis » c'est-à-dire d’un côté des scènes de l’Ancien Testament et de l’autre du Nouveau Testament. Une seconde série de figures de saints est placée dans des embrasures de fenêtres et sur des surfaces de murs laissées libres.

Durant de nombreuses années, ces peintures n’étaient pas visibles car après l’introduction de la Réforme à Weiterswiller par les barons de Fleckenstein – Dagstul en 1547, elles furent recouvertes d’un badigeon de chaux. Il fallut attendre 1906 pour que ces fresques soient redécouvertes par le pasteur Jacoby, le badigeon qui commençait à s’effriter laissa apparaître des motifs qui attisèrent la curiosité du pasteur. Suite à cette grande découverte, les couches de badigeon furent enlevées et se fut le début de la mise en valeur de ces peintures murales. Celles-ci sont un grand livre ouvert qui retrace l’histoire de la Bible et qui permettait aux habitants qui ne savaient pas lire de l’étudier via les images.

En 1921 l’église est classée au titre des Monuments historiques. En 1936, le chanoine Joseph Walter publie une étude sur les peintures murales du Moyen Age en Alsace qu’il conclue par : « l’église de Weiterswiller est la seule (en Alsace) qui présente une décoration picturale aussi homogène ».

Aujourd’hui, nous ne pouvons plus observer ces fresques dans leur intégralité en raison des transformations successives du bâtiment, notamment la construction d’une voûte et de dalles funéraires dans le chœur, la percée de fenêtres gothiques dans la nef et l’ajout d’une tribune.

A l’extérieur de l’église, un petit détail se cache…observez attentivement le clocher…ne remarquez-vous pas quelque chose ? Au deuxième niveau se trouve une tête angulaire sculptée dans un style roman tardif. Un autre détail mérite d’être remarqué…regardez l’horloge…elle n’a qu’une seule aiguille !

1 informations complémentaires

Visites - Informations pratiques

Association des Amis de l'Eglise Historique de Weiterswiller :

Visites guidées les dimanches et jours fériés du 1er mai au 30 septembre de 15h à 18h.
Les autres jours : sur demande.

Personnes à contacter :
DORSCHNER André 03 88 89 27 45
FERNBACH Léon 03 88 89 52 34

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.