Déjà inscrit ? Connectez-vous
Echevinage de Loudun
Echevinage de Loudun
Echevinage de Loudun
Echevinage de Loudun
Echevinage de Loudun
Echevinage de Loudun
Echevinage de Loudun
Echevinage de Loudun

Echevinage de Loudun

La dernière restauration au XXème siècle a fait disparaître les anciennes blessures qui marquaient la tourelle, attribuées, par la tradition locale, aux tirs d’arquebuses des combattants des guerres de religion, et modifié le système d’entrée, en ajoutant l’accès par la rue du Relandais. Elle a aussi rendu son éclat à cette très ancienne propriété, devenue le bien commun des Loudunais.

La structure générale du bâtiment, et notamment le toit à deux pans, le mur en gros appareil, avec ses ouvertures obturées et ses fenêtres à meneaux, qui longe la rue du Relandais, la tourelle polygonale qui abrite l’escalier à vis, dont l’entrée est surmontée d’un gable (écusson renversé), s’inscrivent dans la tradition du XVe ou du début du XVIe siècle. La façade ouverte sur le jardin, avec ses ouvertures régulières, sa porte-fenêtre encadrée de pilastre et ses lucarnes à frontons triangulaires, ou demi circulaires, porte, au contraire, la marque du XVIIe siècle.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.