Déjà inscrit ? Connectez-vous
LA BOUILLADISSE - L'EXPLOITATION ARTISANALE DU CHARBON

LA BOUILLADISSE - L'EXPLOITATION ARTISANALE DU CHARBON

Les concessions

A La Bouilladisse, le charbon était extrait de manière artisanale dans des descenderies et alimentait les usines locales (plâtrières d’Auriol, fabriques de tuiles). Son exploitation conduisit à la création de concessions dans la commune et partout ailleurs dans le bassin minier. Leur régime juridique (loi du 21/04/1810) attribuait la pleine propriété du sous-sol à l’Etat qui ensuite donnait en concession les mines aux personnes qu’il jugeait les plus qualifiées pour mener à bien l’exploitation moyennant une redevance annuelle. Une des concessions de la commune était celle de Pinchinier détenue par la société « Pierre
Armand & cie ». Pierre Armand avait installé dans le secteur son usine de soude qui servait à la fabrication du savon et qui fonctionnait grâce au charbon extrait dans cette concession.
L’exploitation des puits de La Bouilladisse s’arrête en 1874 et les mineurs qui y étaient employés s’en vont vers les puits Castellane et Léonie (Saint-Savournin) qui marquent le début
de l’exploitation industrielle du charbon.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.