Déjà inscrit ? Connectez-vous
GREASQUE - ÉVOLUTION DES TECHNIQUES EN PROVENCE

GREASQUE - ÉVOLUTION DES TECHNIQUES EN PROVENCE

Le puits d’Héli d’Oissel et l’évolution des techniques

L’exploitation provençale commence par les descenderies, excavations creusées dans la terre dès 1443-1444 à Saint Savournin-Peypin. Elles se multiplient aux 17e et 18e siècles sous l’impulsion de grands propriétaires et grâce aux concessions sous Napoléon. Le bassin minier de Provence en a compté plus de 800. Gréasque en garde une trace avec le site préservé du Tombereau.
Au 19e siècle, la machine à vapeur permet de pomper les galeries inondées et d’actionner les ascenseurs. L’une des premières a été installée au puits Bonaventure, autre site préservé. Plus de 50 puits ont été creusés afin d’atteindre les couches de charbon plus profondes.
Au 20e siècle, l’air comprimé et l’électricité améliorent grandement les outils : perforateurs, marteaux piqueurs, couloirs oscillants… Après la 2e guerre mondiale, les engins arrivent dans les mines, d’abord sur ce puits, ensuite sur Biver, Meyreuil et sur le puits Morandat. Ce Musée présente un chantier reconstitué donnant un aperçu de l’évolution depuis l’usage du pic.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.