Déjà inscrit ? Connectez-vous
La Croix Winter et le monument dédié aux Américains
La Croix Winter et le monument dédié aux Américains
La Croix Winter et le monument dédié aux Américains
La Croix Winter et le monument dédié aux Américains
La Croix Winter et le monument dédié aux Américains
La Croix Winter et le monument dédié aux Américains
La Croix Winter et le monument dédié aux Américains
La Croix Winter et le monument dédié aux Américains

La Croix Winter et le monument dédié aux Américains

Crédit : CCHLPP

En face du restaurant et à proximité de l’église catholique, deux ouvrages destinés à perpétuer le souvenir :

La croix WINTER : elle a été érigée par la famille d’Ernest WINTER, verrier, mort presque centenaire. Il était le fils de Joseph WINTER, venu de la verrerie de LEMBERG près de PIRMASENS dans le Palatinat, verrerie fondée comme le HOCHBERG par Jean Adam STENGER en 1730 sur les terres des seigneurs de Hanau-Lichtenberg. Les verriers WINTER étaient occupés au HOCHBERG à l’époque de la Révolution et la première partie du XIXe. Durant le deuxième quart du XIXe siècle certains d’entre eux sont partis avec d’autres jeunes verriers de WINGEN à LAUFEN en Suisse, à GIJON en Espagne, à TEXCOCO au Mexique, à WITTEN en Westphalie…pour y gagner leur vie et exercer leur savoir-faire très apprécié de souffleur de manchons ou d’étendeurs de verre à vitre.

Le monument dédié aux libérateurs américains, en hommage à l’U.S. Army. C’est à Dominique Heintz, originaire de la commune, que l’on doit cette sculpture. Elle rappelle la meurtrière bataille de janvier 1945 lors de l’Opération Nordwind opposant les soldats américains et allemands. D’une manière symbolique, ce monument associe étroitement la statue de la liberté du sculpteur alsacien Auguste Bartholdi au blason de Wingen-sur-Moder, « d’argent au verre ancien bosselé d’azur », pour se souvenir des combats de la Libération.

Anny Truding Mathié fait partie des habitants réfugiés dans le village lors de la bataille de Wingen qui opposait allemands et américains au début de l'année 1945. Voici un extrait de son témoignage écrit en 2005 à l'occasion du soixantième anniversaire de la bataille :
"Nous avons descendu les escaliers de la cave et complètement épuisés et encore sous le choc, nous nous sommes assis sur un tas de charbon. Il faisait froid parce qu'il n'y avait plus de vitres aux fenêtres. Après avoir repris son souffle, ma mère nous dit que nous ne pouvions pas rester sur ce tas de charbon et que nous devions chercher un autre endroit. Sous un escalier, nous avons aperçu des caisses en bois et nous nous sommes installés là.
Nous étions à peine assis dans ce petit coin étroit et inconfortable qu'un canon installé à Zittersheim nous a pris pour cible. Un obus a traversé avec grand fracas le mur de la maison et a fini dans le tas de charbon. On se serait cru sous une tempête de grêle, nous étions obligés de protéger nos têtes avec nos mains.
Encore une frayeur de plus, mais ce n'était pas la dernière, d'autres nous attendaient encore. Croyez-moi, avec ce grand trou dans le mur, la cave était bien aérée et nous avions même la vue sur la forêt. Quand les obus tombaient nous entendions le craquement des arbres cassés. Nous sommes restés là plusieurs jours."

Écoutez également son témoignage au sujet des soldats américains présents au village :

Infos techniques

2 Rue de la Gare
67290 Wingen-sur-Moder
Lat : 48.9184Lng : 7.38082
0 m
2 ans

Les Storyguides à proximité

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.