Déjà inscrit ? Connectez-vous
S'Ziggel, le petit train des verriers
S'Ziggel, le petit train des verriers
S'Ziggel, le petit train des verriers

S'Ziggel, le petit train des verriers

Crédit : CCHLPP

La vallée du SCHUSSELBACH mène à ROSTEIG connu pour sa verrerie créée en 1630 sur le territoire du KALENBERG. Suite à son extinction progressive au début du XVIIIe siècle, nombreux sont les verriers de cette manufacture qui se retrouvent dans celles fondées à WINGEN en 1707 et au HOCHBERG en 1715. L’ancien chemin menant à PUBERG suivait le lit du ruisseau sur une centaine de mètres, au lieu-dit Langfurt, autrement dit le long gué. Les deux routes actuelles de ROSTEIG et de PUBERG n’ont été aménagées qu’à la fin du XIXe siècle.
A gauche de la D919, après le rond-point de facture récente, subsiste le remblai de la ligne de chemin de fer WINGEN-sur-Moder à SAINT-LOUIS mise en service en 1897. Cette ligne a contribué au développement économique des villages verriers : tous les jours ouvrables deux wagons de verre ou de cristal partaient des manufactures de MEISENTHAL et de SAINT-LOUIS lès BITCHE pour être acheminés vers les Etats-Unis, la Grande Bretagne et le reste du monde. Mais outre l’export des produits fabriqués et l’acheminement des matières premières, le petit train emmenait les verriers de WINGEN, ROSTEIG et SOUCHT vers leurs lieux de travail, la verrerie de MEISENTHAL et la cristallerie de SAINT-LOUIS.
A partir de 1922, une main d’œuvre lorraine favorise le développement de la Verrerie d’Alsace à WINGEN SUR MODER grâce au Ziggel, le petit train des verriers.

Écoutez ce sketch joué par des comédiennes du théâtre de Lichtenberg :

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.