Déjà inscrit ? Connectez-vous
Canal de Vire et Taute

Canal de Vire et Taute

Ouvert en 1839, il relie la Taute et la Vire sur une longueur de 11,5 km.
En pleine révolution industrielle, est née la volonté une communication fluviale entre Saint-Lô et Carentan. Il était essentiel de contourner la baie des Veys réputée dangereuse pour les transports fluviaux. A l'initiative de Napoléon et sous la conduite d'Alfred Mosselman à partir de 1839, le creusement du canal est entrepris. La canalisation de la Vire, depuis la mer jusque Saint-Lô, est commencée par ordonnance royale du 1er juillet 1835 et la société parisienne des sieurs Seguin Frères et Colin obtiennent la concession des canaux de Vire et Taute par arrêté préfectoral. Il s'agira d'un canal qui empruntera les eaux de la Vire car, à l'étiage, les deux rivières Vire et Taute affichent une différence de niveau de 2,13 mètres. Initialement, le projet ne comprend qu'une seule écluse à sas sur son parcours de 11, 53 km. Il s'agit de celle de la Tringale à Montmartin-en-Graignes. Le creusement du canal se poursuivra de 1836 à 1839. Il nécessitera le travail de 250 ouvriers, auxquels on adjoignit 300 détenus militaires espagnols cantonnées à Carentan.
Les fortes crues de 1838 démontrent qu'une seconde écluse est nécessaire à Porribet à Saint-Fromond. Plus tard en 1853, l'écluse des ormes est construite à la jonction du canal avec la Taute. Sa construction s'est avérée nécessaire pour sur-élever au besoin les eaux dans le bief inférieur du canal lorsque les marées qui y remontent sont insuffisantes pour donner le mouillage nécessaire à la navigation.

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.