Déjà inscrit ? Connectez-vous
image utilisateur
/ 284 j
Les stalles, les grilles en fer forgé, le maître-autel, l'orgue
Les stalles, les grilles en fer forgé, le maître-autel, l'orgue

Les stalles, les grilles en fer forgé, le maître-autel, l'orgue

Crédit : Office de Tourisme de Lombez-Samatan

Les stalles :
Après une période de troubles importants au XVIè siècle, une accalmie s'impose au moment de l'avènement de Henri IV sur le trône de France.
A Lombez, cela correspond à l'arrivée sur le siège épiscopal de trois évêques de la famille de Daffis de 1597 à 1657 dont le dernier commandera pour les chanoines trente stalles hautes et vingt stalles basses, dont les accoudoirs représentent des têtes toutes différentes sculptées avec humour.
Le trône épiscopal n'est pas moins spectaculaire avec ses deux atlantes, de part et d'autre, d'inspiration antique.
Sept sculpteurs y travailleront de 1651 à 1655 sous la direction de Guillaume Fontan de Toulouse et Jean Loze de Saint Élix.
Au dessus de l'autel principal dans une niche en bois, vous voyez une statue de la Vierge à l'enfant, elle est en bois de tilleul sculpté, peint en blanc et or, datant de la même époque que les stalles.
Les grilles en fer forgé :
Regardez à l'entrée de la nef les grilles en fer forgé qui séparent le chœur de la nef principale et aussi celui de la petite nef.
Tous les styles du XVIIIè siècle, de la fin du règne de Louis XIV à celui de Louis XVI y sont représentés.
Ces grilles ont été forgées par Pierre Bertin (1783-1816), un samatanais, sous l'épiscopat de Guillaume de Maupéou, évêque de 1720 à 1751. On raconte que l'évêque ayant son frère à Versailles comme Chancelier du roi Louis XV, aurait envoyé le jeune Bertin se former dans les ateliers royaux.
Petit détail, les grilles de la grande nef, encore d'esprit louisquatorzien, ont gardé leurs fleurs de lys, malgré la Révolution.
Le maître-autel :
Le 31è évêque de Lombez, Léon-François-Ferdinand de Salignac de la Motte Fénelon (1771-1787), petit-neveu du célèbre évêque de Cambrai transforma entièrement l'intérieur de la cathédrale.
Il fit transporter les stalles qui se trouvaient jusque là au centre de la nef, dans le chœur qu'il aménagea d'une manière solennelle avec l'imposant maître-autel reposant sur quatre larges marches multicolores en marbre de Carrare.
C'est à François Lucas, le célèbre sculpteur toulousain que fut confié l'ensemble du décor, en particilier le médaillon avec le profil de la Vierge Marie et le tabernacle.
L'orgue :
Depuis le chœur, il est possible de voir le buffet d'orgues en tribune au dessus du porche d'entrée.
En 1780-1782, Guillaume Monturus construisit cet instrument, classé au titre des monuments historiques qui possède un très beau buffet sculpté à double corps placé sur une tribune élégante avec un balcon en fer forgé.
Le blason que l'on voit sur le piédouche en pierre sculptée de l'encorbellement est celui de Henri de Chauvigny de Blot, dernier évêque de Lombez.
De nombreux concerts de musique baroque sont organisés avec ce bel instrument de mai à septembre.

1 Place de la Cathédrale 32220 Lombez
Lat : 43.4745Lng : 0.910798
0 m

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris