Déjà inscrit ? Connectez-vous
Pedra Moura

Pedra Moura

Pour la société rurale traditionnelle galicienne, les constructeurs des dolmens devaient être des êtres mythiques que l’on appelait les mouros, ils étaient les gardiens des ensorcellements et autres sortilèges. C’est ce qui explique la fréquence des toponymes Casa dos Mouros, Pedra dos Mouros ou Pedra Moura…

Pedra Moura conserve assez bien sa structure mégalithique avec son dolmen à couloir, partiellement recouvert par un tumulus en terre. Ce tumulus ou mámoa comptait aussi sur une carapace en pierre qui le recouvrait et qui a été en partie altérée en 1989.

On conserve aujourd’hui des restes de peinture préhistorique, en rouge et noir, sur un crépi blanc, sur au moins cinq des dalles de la chambre et du couloir. Les pigments se conservent assez mal et on ne peut qu’à peine identifier les motifs. Pourtant, on a pu extraire des échantillons pour en identifier la composition, et la peinture noire, étant d'origine organique, elle a pu être employée pour réaliser des datations au C14.

Des échantillons similaires de peinture noire ont été répertoriés par Fernando Carrera à la fin des années 90 à Pedra Cuberta, Pedra da Lebre, Dombate et d’autres. Les résultats se sont, en général, avérés très homogènes et, pour le cas concret de Pedra Moura, ces derniers ont fourni une datation comprise entre 3960 et 3640 avant J.-C. Ceci semble confirmer qu’une bonne partie des grands dolmens à couloir a dû être bâtie aux débuts du IVe millénaire avant J.-C.

Au cours des dernières années, des découvertes extraordinaires ont eu lieu en Galice. Ainsi, on a pu constater que quelques dalles de couverture de dolmens, telles que celles de Pedra Moura, de Arca da Piosa, de Pedra da Arca ou de Dombate, présentaient une forme anthropomorphe.

Infos techniques

Lat : 43.0813776Lng : -8.9778271
0 m
2 ans

Les hébergements à proximité