Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’église Saint-Étienne

L’église Saint-Étienne

Au sein d’un cimetière arboré se trouve l’église Saint-Étienne, reconstruite au 18e siècle mais conservant une tour du 16e siècle, héritière d’un édifice précédent. La tour-porche, percée d’une entrée classique, comporte des bases romanes mais sa partie haute a été érigée à l’époque gothique. Le sanctuaire renferme une quantité d’œuvres d’art de premier plan parmi lesquelles un triptyque de la Passion de 1540, un calvaire gothique du 16e siècle et des autels baroques. Situé dans le collatéral nord, le superbe cénotaphe en marbre noir et blanc du comte et de la comtesse de Provins, seigneurs du lieu, peut être considéré comme la pièce maîtresse de l’église. Ce gisant, un des plus beaux de Belgique, a été réalisé en 1652 et est constitué d’un sarcophage sur lequel repose les deux gisants en relief. Les têtes et les mains des défunts sont sculptés dans du marbre blanc et le reste dans un marbre noir originaire d’Asie mineure. Les gisants sont surmontés d’un cartouche flanqué de deux pilastres et sur lequel figure l’épitaphe. Non loin de là, le presbytère est une belle bâtisse enclose érigée dans la seconde moitié du 18e siècle. L’ensemble formé par l’église, le presbytère, le cimetière et leurs abords ont été protégés et forment un site classé.
Classement comme monument et comme site le 4 décembre 1989
 

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.