Déjà inscrit ? Connectez-vous
La maison dite de sainte Begge

La maison dite de sainte Begge


En 692, sainte Begge fonde un monastère aux abords d’une source, non loin d’un ancien pont de l’époque romaine. Née vers 620, elle épouse Ansegisel, fils de l’évêque de Metz. Leur descendance est prestigieuse : Pépin II de Herstal, Charles Martel, Pépin III le Bref et Charlemagne ! Vers 670, elle se retrouve veuve suite à l’assassinat de son époux mais ce n’est qu’en 692 qu’elle décide de fonder un monastère à Andenne. Ce monastère est double : un quartier est réservé aux frères et un second aux sœurs. Begge se rend ensuite à Rome pour entériner cette fondation par le pape Dieudonné II puis obtient de sa sœur Gertrude que des religieux et religieuses venus du monastère qu’elle avait elle-même fondé à Nivelles puissent s’établir à Andenne afin de jouer le rôle de moniteurs et monitrices de la nouvelle institution. Ainsi débute il y a treize siècles le prestigieux passé de la ville. Sur la place qui porte le nom de la fondatrice du monastère, une maison est dite « de sainte Begge ». Datée par ses ancres de 1623 et accolée à un bâtiment plus ancien, elle comporte une très belle façade à pignon en brique et pierre bleue. Elle est ornée en hauteur d’une niche abritant une statue de la sainte en bois datant du 17e siècle. En contrebas se trouve la porte Saint-Étienne, une des quatre anciennes entrées de la ville.

Classement comme monument le 12 avril 1983

Infos techniques

Lat : 50.4865513Lng : 5.1010548
0 m
4 ans

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.