Déjà inscrit ? Connectez-vous
Château de Sclassin

Château de Sclassin


Vous vous situez au Château de Sclassin.

Il fut érigé par Christian de Woestenraedt en 1587.

Ce château recèle de légendes. En voici une….
Au début du 18ème siècle, le château était habité par Mademoiselle de Woenstenraedt. Cette dame possédait un neveu prénommé Christian d’Aisomont. Celui-ci était plus tôt du genre endetté et volage. Un jour, il invita sa tante à venir dans sa propriété. Elle accepta et quitta sa demeure en compagnie de sa fidèle servante Ursule. Une fois, qu’elles se retrouvèrent dans l’allée du domaine, elles entendirent un corbeau leurs crier : Louke à ti, louke à ti (attention à toi). À son arrivée, son neveu fit preuve de courtoisie et de beaucoup d’hypocrisie… Il installa sa tante dans une chambre. La vieille dame se souvint des mots du corbeau, prudente, elle échangea sa chambre avec sa bonne. Le lendemain, on retrouva la servante égorgée. Mademoiselle de Woenstenraedt retourna dans son château accompagnée du corbeau. Elle le récompensa et le nomma Jonas. Christian voulait absolument retrouver les faveurs de sa tante. En se rendant à Sclassin, il fut pourchassé par Jonas qui s’écriait : « Louke à ti, louke à ti ». Énervé, le neveu voulut se venger… L’oiseau et l’homme se bagarrèrent. Le neveu fut retrouvé sur le sol avec les yeux crevés tenant le corbeau étranglé dans sa main. La demoiselle pleura la mort de l’oiseau qui lui avait sauvé la vie… Christian mourra seul et pauvre. Les corbeaux ne quittèrent jamais la propriété…

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.