Déjà inscrit ? Connectez-vous
Maison vigneronne

Maison vigneronne

Crédit : Office de Tourisme Riom Limagne

Retranscription de l'audioguide :

À Artonne, il y a de l’eau, mais pas seulement !
Cette maison de vigneron témoigne d’une activité prospère à Artonne et sur tous les coteaux de Limagne du Moyen-Age au XIXe siècle : la culture de la vigne.
Les maisons vigneronnes respectent souvent le même modèle : tout d’abord une cave enterrée, pour la conservation du précieux breuvage. La cave était surmontée du cuvage au rez-de-chaussée. Celui-ci devait être facile d’accès car on y faisait le foulage et le pressage du raisin. C’est aussi dans cette pièce qu’on laissait fermenter le vin rouge en cuve de bois. Un escalier extérieur en façade mène à l’étage, où se trouve l’habitation du vigneron et de sa famille. Autrefois, elle était formée d’une pièce unique, la salle commune, avec cuisine et lits clos plus une petite pièce au nord, la souillarde ou cellier. Chaque petite parcelle de l’habitation était utilisée ! Jusqu’au réduit sous l’escalier qui servait de fagotier et assez souvent à loger le monsieur… surnom que l’on donnait au cochon !

L’escalier extérieur, orienté plein sud, était traditionnellement couvert. Il servait à faire sécher les noix, les oignons ou les aulx.

La maison vigneronne sur votre gauche, avancez jusqu’au bout de la placette pour gagner un espace ressemblant à une plateforme. Attention ! Il n’y a pas de main courante. Devant vous, à environ 1m en contrebas, se trouve la salle capitulaire. Elle déploie ici son aile occidentale agrémentée d’arcs et de baies en plein cintre. Le premier niveau est percé de 3 grands arcs. L’arc central abrite une large baie ; les arcs latéraux, des baies géminées. A l’étage, le mur est percé d’une unique baie géminée centrale au décor particulièrement soigné. Composés de pierres tantôt sombres, tantôt claires, les arcs offrent une belle mosaïque de couleurs. Un fin bandeau de pierre souligne joliment la composition.

Sur votre gauche, un petit cheminement contourne le chevet de l’église. Mais pour des raisons de sécurité, nous vous invitons à retourner sur vos pas pour sortir de la placette. Une fois sur les pavés, obliquez à droite et empruntez les escaliers métalliques qui montent face à vous. Vous atteignez un agréable belvédère qui prend place dans une brèche du vieux rempart. En haut de l’escalier, touchez le mur à gauche. Il s’agit de l’ancien mur de fortification. Vous apprécierez l’agencement de pierres hétéroclites qui le compose ainsi que son épaisseur. Le mur se poursuit en une grosse tour circulaire connue sous le nom de « l’Antique Tour ».

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.