Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le Sacré-Cœur de Virton

Le Sacré-Cœur de Virton


Le 22 août 1914, alors que des obus allemands tombaient sur l’ambulance française installée au Collège St-Joseph, le Doyen Cawet qui devint par la suite Evêque de Namur fit le vœu d’ériger un monument dédié au Sacré Cœur de Jésus. La ville de Virton fut épargnée des massacres : seuls 4 Virtonnais furent fusillés à Etalle.

Inaugurée en 1929, la statue représente le Christ Protecteur, tête inclinée vers la foule, mains étendues en signe de protection. Deux bas-reliefs en bronze forment chacun un triptyque. A gauche le village d’Ethe en feu, deux cadavres d’homme et d’enfant, et quatre soldats allemands ricanant. Au centre, les Virtonnais épouvantés allant vers le Sacré Cœur. A droite, le Doyen Cawet faisant le vœu. Le second triptyque représente l’exécution du vœu. A gauche, le Comité formé à l’époque et offrant le monument au Sacré Cœur. Au centre, la foule pieuse dans ses actions de grâces, avec des fleurs, à droite ; tout un symbole de Paix et de Liberté, avec l’église de Virton, l’avenue Bouvier, la charrue, des troupeaux et la silhouette de la basilique d’Avioth.

La statue en marbre a été créée à Carrare par l’artiste Oméro Ambrosini. La maquette provenait de la Firme Rombaux à Ecaussines. Les plans de l’ensemble furent tracés par Léon Servais, architecte à Virton. Les bas-reliefs ont été composés par la Maison Rombaux, selon des maquettes réalisées par Jules Vits, statuaire à Melle. Les frères Minne, fondeurs à Gand, les ont coulés en bronze. 

Infos techniques

Lat : 49.5656754Lng : 5.5272459
0 m
4 ans

Les Storyguides à proximité

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.