Déjà inscrit ? Connectez-vous
La dentelle, un artisanat qui débuta à Marche au XVIIe  siècle

La dentelle, un artisanat qui débuta à Marche au XVIIe siècle


Tout le monde a déjà entendu parlé de dentelles de Bruges, de Bruxelles ou de Lille mais celle de Marche est restée largement méconnue. Cela s’explique par différents facteurs. Marche n’a jamais été une ville célèbre et sa production dentellière n’a donc pas bénéficié de sa renommée. Il n’y a pas non plus de point, c’est à dire de technique, particulière aux dentellières Marchoises qui se sont contentées de reprendre des points existants. La dentelle de Marche s’est donc souvent vendue sous d’autres appellations.

Enormément de dames et d’enfants se sont consacrés à cet artisanat qui constituait un complément financier indispensable dans bien des familles. La Famenne qui est une terre pauvre n’offrait que peu de ressources à ceux qui y habitaient et la dentelle est restée dans certains villages comme Aye une activité très répandue jusqu’au début de la Première Guerre mondiale.  

Les goûts et les changements économiques intervenus suite à la Grande Guerre ont fait dépérir cette pratique qui s’est néanmoins faiblement perpétuée sous forme de passe temps. Une redécouverte de cet artisanat à la fin des années 1970 à incité à la création d’une Académie de la dentelle marchoise qui de nos jours encore connaît un réel succès.

Infos techniques

Lat : 50.2269052Lng : 5.3437418
0 m
5 ans

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.