Déjà inscrit ? Connectez-vous
Cariatide, 1962

Cariatide, 1962


Dans la Grèce antique, une cariatide était une statue de femme, le plus souvent vêtue d’une longue tunique, soutenant l’entablement d’un temple. Elle remplaçait artistement une colonne ou un pilier. Ce bloc de grès des Vosges, choisi par Ianchelevici, pourrait lui aussi servir de soutien à une construction car le sculpteur préserve la forme rectangulaire d’origine. Cependant, il ne s’agit que d’un clin d’œil car l’œuvre ne mesure que 165 cm.

L’artiste commence à tailler la pierre durant la seconde guerre mondiale. Il envisage d’abord la difficile technique de la taille directe en exécutant des visages dans de petites pierres. La taille directe consiste à retirer, à l’aide d’un outil percuté par une masse, des éclats de matière d’un matériau dur, comme la pierre ou le marbre, pour dégager une forme de la gangue du bloc originel. Ce procédé n’autorise aucun retour en arrière. Il réalise ses premières œuvre selon cette technique après la guerre.

Idel Ianchelevici respecte toujours la forme du bloc qu’il sculpte. Pour preuve, l’une des faces de cette œuvre est laissée quasiment à l’état brut et l’un des angles de la pierre, non travaillé, demeure clairement palpable. Les corps de la fillette à l’avant et du garçon sont également séparés par une bande de pierre laissée à l’état presque brut : cette partie centrale est travaillée à la gradine, ce qui donne ce relief de lignes horizontales, tandis que les personnages sont taillés à l’aide d’une boucharde donnant un relief en petits points.

Lat : 50.479Lng : 4.1859
0 m
3 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.