Déjà inscrit ? Connectez-vous
La goélette Santa Eulàlia

La goélette Santa Eulàlia


Construite en 1918 à Torrevieja (Alicante), la goélette à trois mâts Santa Eulàlia fut acquise par le musée dans son effort pour récupérer une partie du patrimoine maritime en danger de disparition.

Le navire fut baptisé à l'origine sous le nom de Carmen Flores, une des filles de Pascual Flores, l’armateur l’ayant fait construire par le chantier naval  Marí, consacré traditionnellement à la construction de goélettes. Depuis sa date lancement en 1919, le bateau fut utilisé pour le cabotage, jusqu’en 1928, lorsqu’il fut reconverti en voilier à moteur. Sous ce nouvel aspect, elle connut plusieurs noms, Puerto de Palma, de 1928 à 1935, et Cala San Vicens, de 1935 à 1975. Elle fut racheté plus tard par la société Kylon S.A., et sous le nom de Sayremar I elle fut utilisé pour la récupération d'épaves et de marchandises coulées. En 1997, elle fut acquis par le musée lors d’une vente aux enchères publique et en 2001, après une restauration pour lui redonner son aspect original, elle fut rebaptisé finalement sous le nom de Santa Eulàlia, en l’honneur d’une des saintes patronnes de la ville.

 

Caractéristiques :

Longueur : 34,6 m (hors tout avec beauprés : 47 m)

Largeur maximale : 8,5 m

Creux (hauteur intérieure) : 3,79 m

Surface voilure : 526,4 m2

Nombre total de voiles : 12

Hauteur maximale des mâts sur le pont : 27 m

Moteur : Volvo Penta 397 CV (291,91 kW)

Équipage actuel : 8 (1 chef de bord et 7 marins)

Infos techniques

Lat : 41.3765Lng : 2.17995
0 m
3 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.