Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’ancien Mont-de-Piété

L’ancien Mont-de-Piété


Ce bâtiment en briques enduites et pierre bleue, érigé en 1623-1625 sous la direction du surintendant des Mons, Wenceslas Cobergher, occupe l’emplacement de l’ancien hôtel d’Enghien, attesté dès 1365. Organisme de prêt sur gage en faveur entre autres des plus démunis, la suppression définitive du Mont-de-Piété ne remonte qu’à 1923.

En léger retrait derrière un haut mur qui conserve encore une fenêtre à meneau fermée d’une grille, cette importante bâtisse comporte trois niveaux de huit travées bordées de chaînages d’angle harpés, sur un soubassement appareillé. À ceux-ci se superpose une rangée de grandes lucarnes quadrangulaires éclairant les combles. Ces dernières, comme d'ailleurs l'ensemble des baies à linteau droit et encadrement harpé, sont munies de barreaux. Le volume principal est adjoint d’une cage d’escalier formant une étroite aile de quatre niveaux, à l’arrière de l’édifice, du côté du Jardin du Mayeur. Le bâtiment est notamment accessible par la travée située à son extrême droite, percée de part et d’autre d’une porte cochère en plein cintre sous larmier dont les vantaux conservent leurs cloutages. Les bandeaux au niveau des seuils et des linteaux des baies constituent le principal décor de la façade, avec les codons-larmiers surmontant les linteaux. Ils ceinturent entièrement le bâtiment.

Ayant abrité le musée du Centenaire, l’édifice a connu une restauration d’envergure pour accueillir le futur centre d’interprétation du mythe de Saint-Georges et du dragon, élément essentiel de la Ducasse, élevée au rang de patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Classé comme monument le 25 juillet 1942

 

Infos techniques

Lat : 50.4562097Lng : 3.9513208
0 m
4 ans

Les Storyguides à proximité

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.