Déjà inscrit ? Connectez-vous
Au Pistolet d’Or

Au Pistolet d’Or


Cette maison en briques et pierre tire son nom de l’ancienne armurerie « Au Pistolet d’Or ».  Elle est datée de 1711 par l’enseigne de l’allège centrale qui reproduit un cartouche où figure un pistolet en relief et constitue un témoin exceptionnel de la première expression du style classique montois, de même que l'habitation attenante, au n°33. Une galerie qui a repris le nom d'origine de l'établissement occupe actuellement le bâtiment.

Un soubassement appareillé supporte un rez-de-chaussée commercial dont subsistent quelques éléments, tels que la porte ou la clé de la large vitrine. L’étage est entièrement occupé par trois baies au linteau déprimé frappé d’une clé très découpée. Ces percements sont séparés par des trumeaux monolithes surmontés d’un tore, semblables à ceux du rez-de-chaussée. Des bandeaux moulurés et saillants surmontent les entablements des baies et lient leurs seuils, délimitant des allèges de briques décorées de cartouches en pierre. L’entablement à panneaux de briques supporte un pignon en courbes et contrecourbes, terminé en pinacle. Le centre de ce pignon est occupé par une baie à linteau droit flanquée de volutes et sommée d’un fronton triangulaire aux extrémités horizontales. La façade du côté de la rue des Épingliers est rythmée de quatre baies semblables. Les seules différences se signalent au niveau des trumeaux qui sont plus larges et appareillés et des seuils, plats au rez-de-chaussée. La corniche en pierre est surmontée de ce côté par une bâtière percée d’une lucarne à fronton triangulaire.

Classé comme monument le 13 janvier 1977

 

Infos techniques

Lat : 50.4531Lng : 3.95459
0 m
3 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.