Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’église Saint-Mort

L’église Saint-Mort


Reconstruite au XIIIe siècle à l’emplacement d’édifices plus anciens (petite chapelle funéraire et cimetière du Haut Moyen Âge ou église romane du XIe siècle, agrandie au XIIe siècle), l’histoire de cette église est des plus complexes. Dès le XIIe siècle, elle revêt en effet des caractéristiques peu communes héritées de la topographie : une paroi occidentale placée de biais par rapport au bâtiment et des nefs latérales se terminant de manière irrégulière.

L’église connaîtra plusieurs remaniements postérieurs au Moyen Âge. Un de ceux-ci consiste en l’ajout, plaquée sur l’édifice de grès, d’une façade en briques et calcaire de trois travées, porte à entablement écorné et fronton courbe, niches et haute fenêtre centrale. Cette façade culmine en volutes latérales qui rejoignent une tour carrée à toiture bulbeuse de faible hauteur.

L’aspect actuel de l’édifice remonte à 1810, lorsque la nef sud et une des extrémités du transept ont été supprimées. Les arcades intérieures sont dès lors devenues des baies, en partie murées. Une bâtière unique recouvre les nefs qui subsistent. Un bras de transept les sépare du chœur, de plus faible hauteur et voûté d’ogives, d’une chapelle latérale – également voûtée d’ogives – et de la sacristie.

L’église abrite un tympan roman du milieu du XIIe siècle qui devait orner le portail principal avant ces remaniements. Des croix de pierre des XVIIe et XVIIIe siècles ainsi que des monuments funéraires du XVIIe siècle rythment également les parois de cette singulière église paroissiale.

Classée comme monument le 1er août 1933

Infos techniques

Lat : 50.5196006Lng : 5.2424566
0 m
4 ans

Les Storyguides à proximité

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.