Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’hôtel de Ville

L’hôtel de Ville


Ce bâtiment de 1765 de Jean-Gilles Jacob, émule de Dewez, remplace l’ancienne halle aux grains. Par son allure générale – symétrie et perron monumental –, il constitue un exemple représentatif de cette typologie en région liégeoise. L’édifice se compose de trois niveaux et d’un avant-corps surmonté d’un fronton. Le rez-de-chaussée, à la manière d’un soubassement, s’efface derrière un perron à double volée de marches et élégant garde-corps. Les étages font un large usage de la brique et de la pierre et sont éclairés par de grandes baies de hauteur dégressive. L’entrée principale, en plein cintre, est dotée d’une clé de style rocaille. Éclairé de baies très semblables, l’étage dispose d’un balcon posé sur des consoles sculptées et décoré d’un élégant garde-corps. Le fronton de l’avant-corps, millésimé 1766, propose un bel exemple de rocailles autour du blason de la ville, remplaçant celui du prince-évêque, martelé à la Révolution. La façade arrière, comme les pignons, se montre beaucoup plus sobre et est en partie masquée par une annexe du début du XXe siècle. L’ensemble est surmonté d’une toiture à la Mansart à lucarnes, au-dessus de laquelle se détache un campanile. Coiffé d’un dôme, il rappelle l’ancien beffroi et abrite l’horloge, le carillon ainsi que son mouvement. Des 37 cloches, deux millésimées 1406 proviennent de l’ancien beffroi tandis que les autres ont été refondues à partir de ce même ensemble campanaire. Un escalier monumental à balustres carrées rehausse une décoration intérieure relativement discrète.

Classé comme monument le 18 juillet 1966

Infos techniques

Lat : 50.5180193Lng : 5.241256
0 m
5 ans

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.