Déjà inscrit ? Connectez-vous
L’église Sainte-Marguerite de Tihange

L’église Sainte-Marguerite de Tihange


Le noyau primitif de cet édifice de moellons de grès et de calcaire, situé autrefois au milieu d’un cimetière, remonterait au XIIIe siècle, avant que des transformations des XVIe-XVIIIe siècles n’en modifient quelque peu la physionomie. Il se compose d’une tour en avant-corps, de trois nefs de deux travées, d’un faux-transept à chapelles latérales, d’un chœur à chevet plat, d’une sacristie et d’une pièce abritant les fonts baptismaux.

La tour occidentale est constituée d’un soubassement, de deux niveaux et d’une flèche octogonale d’ardoises. La nef est accessible par un portail aménagé à une époque inconnue dans un des bas-côtés. Ceux-ci, comme la nef centrale, sont recouverts d’une même bâtière d’ardoises et portent les traces des remaniements mentionnés plus haut, transformations qui touchent également le chœur, relativement profond et les chapelles du faux-transept.

La décoration intérieure se cantonne principalement au plafond stuqué de la nef centrale (XVIIIe siècle) et à une peinture murale de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle représentant de manière particulière saint Christophe, portant un enfant. Le mobilier date en très grande partie du XVIIIe siècle, à l’exception de fonts baptismaux du XIVe siècle. Enfin, des monuments funéraires s’échelonnant du XVIe au XVIIIe siècle, jalonnent tant l’intérieur que l’extérieur de l’édifice.

Classée comme monument le 1er août 1933

Infos techniques

Lat : 50.526817Lng : 5.2574144
0 m
5 ans

Les hébergements à proximité

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.