Déjà inscrit ? Connectez-vous
Les récollectines

Les récollectines


Pendant plus de 130 ans, les Récollectines mènent à Durbuy une vie irréprochable. Soucieuses d’aider les habitants, elles mettent une pharmacie à leur disposition et tiennent une école publique où les filles de la localité s’instruisent pour une somme modeste. Pour ne pas vivre à charge des gens, elles ouvrent un pensionnat pour jeunes filles de la noblesse et pour dames âgées.

Nous leur sommes redevables de plusieurs travaux majeurs qu’elles font exécuter en contrepartie de terrains qu’elles reçoivent. En 1725, le bras de la rivière qui encerclait la ville et passait ici-même, est asséché. La petite ville gagne ainsi en espace et en salubrité. Mais elle continuera de subir d’incontrôlables inondations qui firent la une de nos journaux télévisés jusqu’à la construction d’un mur anti-crues du côté de l’anticlinal en 1995.

 

Les sœurs entourent leur propriété d’une muraille qui est partiellement conservée. A 20 mètres à droite, une ancienne porte aujourd’hui condamnée porte la date de 1725. Ce millésime nous rappelle que ce mur n’a rien à voir avec l’enceinte médiévale qui a disparu un peu plus tôt.

C’est encore en 1725 que les Récollectines dotent la ville de son premier pont en pierre derrière l’église des Récollets. C’était un petit pont en dos d’âne, dont il ne subsiste que le crucifix millésimé, encore présent sur le pont actuel.

Enfin, sachez qu’en allant vers l’anticlinal, vous pourrez découvrir les « escaliers des béguines » que les braves sœurs firent tailler dans la roche et qui mènent les promeneurs depuis 200 ans sur les hauteurs de la ville.

 

Durbuy
Lat : 50.3524Lng : 5.45848
0 m
1 an

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez iciJ'ai compris