Déjà inscrit ? Connectez-vous
Le cimetière des fusillés de Tamines

Le cimetière des fusillés de Tamines


Après la prise des derniers forts de Liège, le 16 août 1914, la deuxième armée allemande circonvient Namur et fonce vers la Sambre dès le 20 août, à proximité de Tamines. Les troupes belges ont alors entamé leur repli sur Anvers. L’envahisseur fait face à la 19e division Bonnier du 10e corps d’armée français. Celle-ci tient fermement les passages de la rivière. La bataille de la Sambre va commencer. Elle fera officiellement 613 victimes militaires. Mais les Allemands, rendus furieux par leur revers, se livrent à des représailles sur les civils. Exactions et prises d’otage se termineront dans un bain de sang : 383 habitants de Tamines, de l’enfant au vieillard, rassemblés sur la place, tomberont sous les mitrailleuses, périront noyés ou brûlés vifs. Un ensemble de monuments en témoigne aujourd’hui. Le souvenir le plus spectaculaire est un haut socle de pierre sur lequel se dresse une statuaire qui évoque le massacre. Une femme debout, symbolisant la ville frappée à mort, lève le bras vers le ciel. À ses pieds, trois corps rappellent les victimes. « Aux Martyrs de Tamines » est l’œuvre des sculpteurs Henri Mascré et Hector Brognon. L’ensemble a été inauguré le 22 août 1926 sur les lieux même, en bordure du pont de Sambre. Plusieurs pelouses encadrent les stèles sur lesquelles sont alignés les noms des victimes. Le chemin de mémoire se prolonge au long des murs extérieurs de l’église paroissiale toute proche, encore entourée de son ancien cimetière, dénommé depuis ce temps le « cimetière des Fusillés ».

Classement : 02-07-2009 (cimetière des Fusillés, Enclos des Fusillés et monument commémoratif)

 

Sambreville
Lat : 50.4335Lng : 4.60819
0 m
1 an

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici