Déjà inscrit ? Connectez-vous
La villa gallo-romaine de Mageroy

La villa gallo-romaine de Mageroy

Au bout du chemin venant du Trou du Sable, nous descendons la “cuesta” par la droite en
empruntant la route macadamisée. 200 mètres plus bas, nous la remontons par la route
de gauche.

Nous venons dʼarpenter le flanc nord de la première “ cuesta” gaumaise!
Au sommet, allons vers la droite. Nous voici à nouveau sur le sommet de la “cuesta”.
Après quelques courbes, le chemin devient droit et plat. A partir dʼici, nous sommes sur le
“Chemin des Romains”.

Lors du creusement de la tranchée ouest de lʼautoroute actuelle, on découvrit cependant
que les structures de pierres plates de ce soi-disant chemin romain nʼétaient que la face
supérieure dʼun lit de grès jaune à coeur bleu bien épandu à plat.

Passons les trois croisements et poussons jusquʼau bout de la ligne droite près des
sapins. Côté nord, en contrebas de la “Cuesta”, voici les vestiges de la villa gallo-romaine
de Mageroy.

Nous descendons le chemin en bordure de la sapinière. A gauche, après 30 à 40 mètres
dans la prairie, nous pouvons apercevoir les restes de la carrière ouverte exploitée par les
Romains pour la construction de la villa.

Les Romains, ou Gaulois romanisés, se seraient installés sur le site à partir du premier
siècle après JC, résidant d'abord dans un habitat en bois, ensuite dans un habitat en
pierre.

Montons sur la butte de terre bordant le site, située le plus au nord pour essayer de
visualiser ce quʼest une villa gallo-romaine.

Lʼespace bâti de la villa occupait plus ou moins 3 ha. Situé au fond du vallon, celui-ci était
de forme rectangulaire. Un mur en délimitait trois côtés. Au centre, la maison du maître
dont les vestiges sont visibles devant nous.

Quatre grands bâtiments dʼexploitation étaient accolés au murs. Actuellement, un seul est dégagé. En contre-bas de la maison domaniale, nous découvrons le bassin qui est le plus grand connu à ce jour dans le nord de la Gaule. A lʼavant des fours à chaux et sur la totalité de la longueur du murs sud, un grand espace muré des quatre côtés.

Lʼespace agricole exploité couvrait sans doute toute lʼancienne commune dʼHabay-lavieille,
soit plus de 1000 ha.

Mais le site témoigne aussi des débuts de la formation du paysage actuel né après la
dernière glaciation.

En effet, un ancien étang naturel formé dans une cavité post-glacière a été mis au jour,
sous le grand bassin de la villa gallo-romaine.

Les scientifiques y ont prélevé dʼanciennes tourbes et des pollens qui racontent comment
le paysage, au début proche dʼun site forestier et marécageux, cʼest peu à peu transformé
d'abord en prairie herbeuse, ensuite en terres céréalières, devenues porteuses dʼarbres
fruitiers et enfin dʼépicéas.

Enfin, une petite herminette en pierre polie, sorte de hache servant au travail du bois,
témoigne que des hommes vécurent et travaillèrent ici bien avant lʼépoque romaine.

Des visites guidés de la villa sont organisées par l'Office du Tourisme.

Habay
Lat : 49.716Lng : 5.61571
0 m
1 an

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici