Déjà inscrit ? Connectez-vous
hobé expo 7

hobé expo 7

*LE QUARTIER DES VILLAS*

La partie de l' *ancien domaine militaire*, cédé à la ville en *1891*,
comprenait un certain nombre d'habitations et de modestes exploitations agricoles.

Après l'aménagement de cafés et auberges, les secondes résidences et châteaux
virent le jour avant la *Première Guerre Mondiale*.

Ledit *quartier des villas*, situé aux abords du sommet du *Champeau*,
ne naît qu'après guerre.

p((. *Photo : Vue aérienne du Champeau.*

p((. Le haut du Champeau n'est, vers 1913, que très partiellement habité. L'on y voit pourtant déjà des lieux de restauration, quelques résidences et le château d'eau destiné à alimenter le futur quartier des villas.

-----------------

*HOBE, ARCHITECTE DE VILLAS*

*Georges Hobé* s'est fait architecte spécialisé dans la construction de *villas* et *cottages*, même si son Œuvre ne se limite pas à ce type de créations.

On considère qu'II est l'Introducteur du *style cottage* dans nos régions.

Ce style s'Inspire des résidences isolées de la *campagne anglaise* dont les caractéristiques et certains éléments stylistiques sont réinterprétés.

L'habitation individuelle, qui fut l'un des types de bâtiment dans lequel les architectes *Art Nouveau* se sont le plus investis, était surtout urbaine.

*Hobé* eut la particularité de travailler sur des projets en milieu rural ou semi-rural.

-------------------

FOCUS SUR BOIS VAUBAN

La même année que l’inauguration du *Stade des Jeux (1910)* et à quelques centaines de mètres de là, la villa *'Bois Vauban'* vit le jour.

Il s’agit d’une imposante *« maison de campagne »* commandée par Maurice Fallon située à la lisière des *Bois de la Marlagne*, à proximité immédiate du quartier des villas.

Ici aussi la patte de *Georges Hobé* se marque par l’usage de matériaux locaux, l’imbrication de différents volumes et des toitures animant l’ensemble du bâti, la diversité des ouvertures dont un *bow-window*, la mise à profit de tous les espaces disponibles.

*Bois Vauban*, comme d’autres édifices à *Namur* et dans le quartier des villas, a été endommagé par les *bombardements de 1944*.

Différents architectes se sont, après guerre, succédé pour réaménager cette demeure. La paternité de cette demeure a été permise par Mlle *Soo-Yang Geuzaine*, experte des résidences de campagne dues à *Hobé*, qui, lors de ses recherches, a retrouvé un plan signé par l’architecte.

Des pieds au sommet, *Hobé* a marqué le *Champeau*. Il est remarquable d’observer combien ce lieu a été servi par ses talents multiples. Du mobilier du *Grand Hôtel* à l’aménagement d’annexes, en passant par la création du *Kursaal*, du *Stade des Jeux*, de la *route Merveilleuse*, des *boulevards en bord de Meuse* et de *Bois Vauban*, *Hobé* fut essentiel à la transition de la *Citadelle* en lieu touristique puis en quartier résidentiel.

Une partie de cet *Œuvre* a malheureusement disparu, une autre s’est fortement détériorée au cours du temps. *Gageons que le classement et les démarches entreprises pour préserver ce patrimoine, unique à bien des niveaux, porteront leurs fruits.*

p((. *Photo : Bois Vauban.*

p((. Cette résidence construite en matériaux locaux, bien que d'aspect assez classique regroupe certains éléments qu'appréciait Hobé comme le bow-window, le porche, les colonnes renflées.

Lat : 50.4584Lng : 4.86076
0 m
2 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.