Déjà inscrit ? Connectez-vous
Glacerie Saint-Gobain

Glacerie Saint-Gobain

Au XIX° siècle, une série de glaceries ouvrent leurs portes dans la Basse-Sambre, ainsi à Aiseau (1837), Floreffe (1853), Auvelais (1875), Moustier (1885), Auvelais à nouveau (1889) et Franière (1898).

Sous Louis XIV, une glacerie est fondée au château de Saint-Gobain dans l’Aisne, elle est spécialisée dans la production de verre coulé. C’est ainsi que la Société Anonyme des Manufactures de Glaces et Produits Chimiques de Saint-Gobain, Chauny et Cirey qui installe une filiale à Franière en 1898.

Toute une structure sociale se crée autour de l’usine, maisons de différents types reflétant la hiérarchie de l’entreprise, école, coopérative d’achats et autres commerces faisant naître un nouveau Franière à côté du noyau ancien.

Le site occupera jusqu’à 2000 personnes avant la première guerre mondiale et près de 600 dans l’entre-deux-guerres. La reprise est bonne fin des années quarante, mais à peine trente ans plus tard, Franière est absorbé par les Glaces Nationales Belges Saint-Roch d’Auvelais.

Les installations ne seront plus alors que lieu de stockage pour les produits finis d’Auvelais et Jemeppe. La fermeture définitive est prononcée en décembre 1993. Le site est racheté par un homme d’affaires qui lui donne une nouvelle jeunesse, une douzaine de PME s’y installent malheureusement, le 10 mai 2001, un gigantesque incendie ravage plus de la moitié des bâtiments.

Un karting couvert et quelques services communaux sont toujours sur place, mais la friche industrielle subsiste.

Lat : 50.4354Lng : 4.73931
0 m
2 ans

Soyez le premier à commenter !

En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous avez également la possibilité de refuser la publicité personnalisée.